Archive

CEEAC: fin de l'exercice militaire "Loango 2014"

La cérémonie s'est déroulée mardi à Pointe-Noire en présence des présidents Denis Sassou N'Guesso du Congo, Ali Bongo Ondimba du Gabon et de Théodoro Obiang Nguema de Guinée Equatoriale

 

L'exercice "Loango 2014" de la Force multinationale de l'Afrique centrale (FOMAC) a pris fin mardi, sous une pluie diluvienne, par une prise d'armes à la base aérienne de Pointe-Noire au Congo.

La cérémonie s'est déroulée en présence des présidents Denis Sassou N'Guesso du Congo, Ali Bongo Ondimba du Gabon et de Théodoro Obiang Nguema de Guinée Equatoriale, ainsi que de nombreuses personnalités civiles et militaires des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC).

A cette occasion, le Premier ministre tchadien Kalzeubé Pahimi Deubet, représentant le chef de l'Etat tchadien Idriss Déby Itno, qui assume la présidence de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), a appelé les Africains à relever le défi du terrorisme.

"Aujourd'hui, l'Afrique doit relever de nombreux défis, au nombre desquels le terrorisme qui menace dangereusement la paix et la sécurité des populations", a déclaré le Premier ministre tchadien dans un message du président Déby Itno.

Face à ces phénomènes, "les Etats de la CEEAC sont appelés plus que jamais à mutualiser leurs efforts, leurs moyens et à fédérer leurs énergies pour débarrasser la sous région de toutes les menaces sécuritaires", a-t-il souligné.

Pour le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi, l'exercice a "montré l'aptitude de la CEEAC à planifier et à conduire une capacité de déploiement rapide (CDR), selon le concept de la force africaine en attente".

 


© ceeac-loango2014.org
L'exercice "Loango 2014", qui a débuté le 20 octobre dernier, a été exécuté dans le but de tester l'opérationnalité de la capacité de déploiement rapide (CDR) des forces multinationales de l' Afrique centrale, conformément à la feuille de route III de la Force africaine en attente (FAA), de définir des procédures opérationnelles communes et de renforcer les liens de fraternité et d'amitié entre les pays membres de la CEEAC.

La journée du 27 octobre a été marquée par un débarquement marin de la FOMAC et la visite par les participants d'un centre d' appui des personnes déplacées et d'un hôpital de campagne, ainsi que par la démonstration d'une opération commando pour la capture d'un chef rebelle et la libération des otages.

Plus de 3.000 hommes, gendarmes, policiers, militaires, venus des 10 pays membres de la CEEAC ont pris part à l'exercice "Loango 2014", sous la direction du chef d'état-major général des Forces armées congolaises (Fac), le général de division Guy Blanchard Okoï.

Le thème de l'exercice a été l'intervention de la FOMAC dans le cadre d'une capacité de déploiement rapide pour résorber une situation d'extrême gravité et de péril humanitaire.

"Loango 2014" fait suite aux exercices "Sawa 2006" au Cameroun, "Barh-el Gazel 2007" au Tchad et "Kwanza 2010" en Angola.

Avec le retrait du Rwanda en 2007 (qui vient toutefois de redemander sa réadmission), la CEEAC, créée en 1983, regroupe 10 pays: Congo, Centrafrique, Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad, RD Congo, Burundi, Angola et Sao Tomé et Principe, rappelle-t-on.


Commentaire


Retour en haut