Archive

Centrafrique: Le Lieutenant Colonel Sylvain Ndoutingaï lance un appel au calme

Il est le Directeur National de la Campagne du Président sortant, François Bozizé

 


La direction nationale de campagne a rappelé aux uns et aux autres que la loi n° 09016 du 02 octobre portant code électoral de la République Centrafricaine a prévu des voies de recours en cas de contestation après la publication des résultats provisoire, sauf celles mentionnées dans les procès verbaux des bureaux et centre de dépouillement. Cíest pourquoi, le Lieutenant Colonel Sylvain Ndoutingaï est monté au créneau et a lancé un vibrant appel aux militantes, militants ainsi quíà tous les compatriotes épris de paix, à garder le calme et surtout à redoubler de vigilance durant cette période sensible afin de parer aux actions multiformes et éhontées que les fossoyeurs de la démocratie envisagent déjà ouvertement díentreprendre des actions pour compromettre la progression évidente du peuple centrafricain vers le bien être et le progrès, jeudi 27 janvier 2011.

 


© journaldebangui.com
Le ministre Lt. Colonel Doutingaï Sylvain
Cette déclaration faite à Bangui la capitale centrafricaine intervient trois jours après le scrutin du 23 janvier dernier, alors que trois candidats sur cinq à la présidentielle exigent líannulation de ces élections dont ils estiment que les résultats sont frauduleusement manipulés et ne reflètent nullement les suffrages des populations du fait de leur caractère non transparent et non libre. Dans ce climat, la direction nationale de campagne du président Bozizé exhorte tous les compatriotes à veiller au bon déroulement des opérations électorales. Elle prend à témoin líopinion nationale et internationale face aux agitations des trois candidats dont la «mauvaise foi» semble évidente et qui veulent à tout prix «mettre à mal les acquis socio-économiques» de ces dernières années ainsi que les perspectives prometteuses du développement de notre cher et beau pays.

Les trois candidats à la présidentielle ont demandé à tous leurs militants, leurs sympathisants, líensemble de la population centrafricaine et les démocrates du monde entier à se mobiliser davantage et comme un seul homme pour faire échouer le «hold-up électoral» méticuleusement préparé et soigneusement exécuté par le Général François Bozizé et son parti KNK.

 



Commentaire


Retour en haut