Archive

Les milices en RCA exhortées au respect des installations médicales

Les groupes armés à Bangui, la capitale de la République centrafricaine, ont été invités par l'Onu à protéger les civils et à préserver les établissements de santé

 

Les groupes armés à Bangui, la capitale de la République centrafricaine, ont été invités par l'Onu à protéger les civils et à préserver les établissements de santé.

L'appel est intervenu dans un contexte de rapport sur une recrudescence de violence qui a entraîné des pertes en vies humaines et le déplacement de plus de 3000 personnes.

Le porte-parole du bureau des Affaires humanitaires des Nations unies, Jens Laerke, a déclaré vendredi que plus de 159 personnes blessées ont été reçues dans les installations médicales depuis le début de la plus récente vague de violences.

"La principale coordonnatrice humanitaire des Nations unies en République centrafricaine et le représentant de l'Oms ont lancé un appel très fort aux groupes armés opérant dans la capitale, Bangui, pour quíils protègent les civils contre les dangers et respectent la sécurité et l'intégrité des installations médicales dans la villeíí, a déclaré Laerke.

 


© msf.ch
Il a cité la coordonnatrice, Mme Claire Bourgeois, qui affirme être extrêmement préoccupée par la perte en vies humaines au cours des nouvelles vagues d'attaques et de violence enregistrées au cours de cette semaine.

La coordonnatrice humanitaire des Nations unies en Rca a également condamné le recrutement et l'utilisation d'enfants dans des attentats, et a appelé les gens à úuvrer pour la paix et la réconciliation pour enrayer la violence.

Le pays síest embourbé dans des violences entre milices chrétiennes et musulmanes depuis décembre de 2012.


Commentaire


Retour en haut