Archive

Bangui: opposition à la libération des leaders Anti-Balaka

Pour Ousmane Mahamat Ousmane, les négociations entre la cheffe de líEtat et les Anti-Balaka sont à encourager mais, elles ne devraient aboutir à la libération des leaders du mouvement Anti-Balaka

 

Líancien ministre Ousmane Mahamat Ousmane, cadre politique de la Séléka a montré une réticence du mouvement vis-à-vis de líexigence des Anti-Balaka relative à la libération de leurs membres arrêtés. Pour líex-ministre, les négociations entre la cheffe de líEtat et les Anti-Balaka sont à encourager mais, elles ne devraient aboutir à la libération des leaders du mouvement Anti-Balaka. «[iNous pensons que la crise actuelle peut être résolue par le dialogue, cíest pourquoi nous soutenons les négociations entre la présidente et les Anti-Balaka. Mais pour la Séléka, il níest pas question que les leaders Anti-Balaka soient libérés sous pression. Il faut que la justice fasse son travail]» a-t-il confié au RJDH.

 


© Droits réservés
Líancien ministre Ousmane Mahamat Ousmane pro-Ex-Séléka
Il a déclaré aussi que «si la cheffe de líEtat libère les Anti-Balaka, nous revendiquerons aussi la libération de nos jeunes du km5 arrêtés depuis des mois sans jugement». Líancien ministre a confié que des hommes armés líont attaqué le lundi 13 octobre matin au km5. «Je sortais de chez moi quand des hommes armés ont ouvert le feu contre ma voiture. Mes éléments les ont chassés» a-t-il précisé. La libération des leaders Anti-Balaka est líune des exigences du mouvement adressées lors de la rencontre avec la présidence Mme Catherine Samba Panza.

 



Commentaire


Retour en haut