Archive

Centrafrique # Maroc: le match amical annulé faute d'argent?

D'après le président de la commission sélection, le Maroc ne prendra pas en charge le stage que prévoit organiser la Centrafrique à l'endroit des Fauves de l'Oubangui

 

La Centrafrique pourra-t-elle faire le déplacement du Maroc pour affronter les Lions de l'Atlas en match amical le 9 octobre ? Pour le moment, rien n'est sûr. Et pour cause, la sélection centrafricaine est confrontée à un sérieux problème d'argent. C'est ce qu'a confié Mahamat Adiallo, président de la commission sélection à la Fédération centrafricaine de football. «Nous attendons les autorités du pays parce qu'elles sont nos principaux bailleurs dans cette affaire», a-t-il confié. «Les quatre de jours de stage à Marrakech, sont au frais de l'Etat centrafricain», a ajouté M. Adiallo.

 


© journaldebangui.com
D'après le président de la commission sélection, le Maroc ne prendra pas en charge le stage que prévoit organiser la Centrafrique à l'endroit des Fauves de l'Oubangui. «Le stage que nous allons organiser pour les fauves afin de refaire l'équipe nationale, à Marrakech et dans un centre, au Maroc, nous devons le payer nous-mêmes», a-t-il indiqué avant d'ajouter que le reste du séjour sera à la charge du Royaume chérifien. «Nous avons les billets aller-retour pour la délégation», a toutefois rassuré Mahamat Adiallo.

21 joueurs dont cinq locaux et seize internationaux sont attendus pour ce match amical contre les Lions de l'Atlas. Confrontée à une grave crise socio-politique depuis quelques mois, la Centrafrique n'a véritablement pas les moyens de financer l'équipe nationale de football. La solution serait peut-être pour le staff díeffectuer líaller-retour, jouer le match amical, et de laisser les joueurs rentrer dans leurs clubs respectifs. Ensuite, en prévision du tournoi de la coupe Cemac, véritablement organiser la préparation des Fauves, tout en faisant dans la mesure du possible appel aux dons des particuliers et mécènes dans la mesure où une fois de plus, les «autorités» répondraient absentes ou seraient défaillantes.

 



Commentaire


Retour en haut