Archive

Bangui: rentrée pastorale de l’église catholique

L’Archevêque de Bangui, Dieudonné Nzapalainga souhaite qu’on évite au peuple centrafricain tout embûche qui freine la marche, vers la paix et la cohésion sociale en Centrafrique

 

L’Archevêque de Bangui, Dieudonné Nzapalainga a souhaité qu’on évite au peuple centrafricain tout embûche qui freinerait la marche, vers la paix et la cohésion sociale déjà enclenchée, lors de l’ouverture des assises de la rentrée pastorale 2014/2015, sur le thème ‘’le chrétien face à une crise, le risque du syncrétisme’’, à Bangui. Le but de cette rentrée pastorale est de laisser instruire par la parole de Dieu en vue de vivre la volonté de Dieu et reconstruire la société centrafricaine.

 


© Droits réservés
Aux dires de l’Archevêque de Bangui, Dieudonné Nzapalainga, personne n’est créé pour vivre seul sur cette terre. L’on ne prétendrait jamais éliminer son semblable pour s’accaparer de ses biens, sa terre. C’est un crime. L’homme est créé un et social (cf. Gn. 1,27). C’est une nécessité que de vivre ensemble avec les autres, indépendamment de l’option ou religieuse. Chrétiens catholiques, protestants, frères musulmans et ceux qui pratiquent la religion traditionnelle ou les athées, Dieu nous a donné cette terre de la République Centrafricaine comme, patrimoine, comme bien commun.

Mgr Dieudonné Nzapalainga a fait savoir que la parole du Christ est le critère qui détermine toutes nos actions. Cependant le pardon exige aussi l’instruction. Il faut éduquer l’autre à reconnaitre ses égarements, ses faiblesses. «Si le chrétien prend le chemin du pardon, ce n’est pas un signe de faiblesse, mais un signe de conviction, de fidélité à sa vocation ‘’d’artisan de paix’’ et de ‘’racheté’’ par le sang de Jésus pour pardonner les péchés, car ‘’ne rendez pas le mal pour le mal’», a conclu l’Archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga.

Durant quatre jours des travaux, les chrétiens venus des archidiocèses de Bangui aborderons les thèmes à savoir le défis d’un vivre ensemble ; la tolérance, le pardon et la réconciliation ; la prière de Notre Père de Notre Seigneur Jésus Christ.

 



Commentaire


Retour en haut