Archive

Santé: prévention et préparation à la riposte au virus Ebola dans la CEMAC

Voici, les recommandations

 

Les ministres de la Santé de la Communauté économique et monétaire de líAfrique centrale (CEMAC) ont pris jeudi soir à Brazzaville, à líissue díune conférence, une série de recommandations visant à prévenir et à préparer une riposte face à líépidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Il síagit, entre autres, de renforcer la coordination de la préparation à la riposte, de mettre à disposition les ressources pour la mise en úuvre des plans, de síacquitter des contributions au Fonds africain díUrgence de santé publique et de rendre disponibles des ressources du plan régional díurgence de prévention et de préparation à la riposte face à líépidémie de dans les pays membres de la CEMAC.

Pour la commission de la CEMAC, les ministres ont aussi recommandé de faciliter la circulation des experts entre les pays, de faire la recherche sur les dossiers techniques et de solliciter les comités díéthique pour les questions de médicaments et vaccins, de mettre en réseau les laboratoires díexcellence et de créer un pool díexperts dans les différents domaines díintervention.

A líOrganisation mondiale de la Santé (OMS) et aux autres partenaires, les ministres ont demandé de Ďísoutenir les pays dans la mobilisation des ressources et la mise en úuvre du plan díurgence sous-régional, d'assurer la circulation de líinformation entre les pays et organisations partenaires, de mobiliser les fonds pour renforcer la prévention et la préparation à la riposte contre la maladie à virus Ebola dans les pays non affectés.

Les ministres de la Santé de la CEMAC ont approuvé le plan díurgence régional élaboré avec amendement. Ils ont décidé díassurer en priorité la protection du personnel de santé engagé dans la lutte contre líépidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Par ailleurs, les ministres ont également demandé que soit mis en úuvre immédiatement, le plan díurgence dans les pays de la sous-région, et que soient mobilisés les fonds pour appuyer les activités de prévention et de préparation dans les pays non affectés.

 

 



Commentaire


Retour en haut