Archive

Centrafrique: le Tchad a accepté de rouvrir une partie de sa frontière

Les signes de la normalisation des relations entre la Centrafrique de Catherine Samba-Panza et le Tchad de Idriss Déby Itno se multiplient

 

Très tendues depuis l'élection de Catherine Samba-Panza, en janvier, les relations tchado-centrafricaines sont en cours de normalisation. Idriss Déby Itno "semble aujourd'hui enclin à une certaine mansuétude à l'égard du nouveau régime à Bangui. Il n'a rien oublié de ses premiers pas, mais semble prêt à passer l'éponge", estime un diplomate.

 


© Droits réservés
Le Tchad a accepté de rouvrir une partie de sa frontière, fermée depuis le mois de mai, pour favoriser la création d'un couloir humanitaire et permettre aux ONG de travailler. Par ailleurs, un nouvel ambassadeur à Bangui devrait être nommé dans les prochaines semaines. L'actuel, Mahamat Béchir Chérif Daoussa, n'y réside plus depuis la fin de l'évacuation des ressortissants tchadiens.

Dans une récente interview à une télévision panafricaine, le président Déby a rassuré que des officiels centrafricains étaient même autorisés à circuler sur le territoire tchadien. Pour preuve, le ministre centrafricain des Télécommunications a bien pris part aux travaux du récent Salon des Tics qui síest déroulé dans la capitale tchadienne. De même, l'Office national de radiodiffusion et télévision du Tchad s'est quant à lui déplacé, fin août, dans la capitale centrafricaine pour recueillir une interview de "CSP" et de Mahamat Kamoun, son Premier ministre.

 



Commentaire


Retour en haut