Archive

Conférence des maires de Bangui: Hugues Ngouélondelé désigné parrain

Le vice-président de l’Association internationale des maires francophone (AIMF) et maire de la ville de Brazzaville, était à Bangui, pour une mission de réconciliation des maires des arrondissements

 

La mission avait été confiée au maire de Brazzaville par ces paires de l’AIMF: préparer la prochaine rencontre des maires de la République centrafricaine. La rencontre va également apprêter le retour à Bangui des personnes déplacées en même temps qu'elle va renforcer le processus de réconciliation. En prélude à cette rencontre des maires francophones du 17 au 22 octobre prochain, le vice-président de l’AIMF a rappelé, au cours d’une séance de travail avec les huit maires des arrondissements de la ville de Bangui, l’engagement de l’institution qu’il a représentée de soutenir la RCA. «Ma visite ici a été décidée à Paris, le 23 mai, lorsque l’AIMF s’était retrouvée en réunion de bureau. Nous sommes venus pour apporter un message de paix. Mes homologues m’ont chargé d'être parrain de cette rencontre. L’AIMF pourra mettre à la disposition de Bangui autant de millions d’euros. Mais s’il n’y pas réconciliation ces efforts seront vains. La paix d’abord pour que toutes les structures de la municipalité puissent revivre pour que prochainement le grand marché central de Bangui soit débaptisée marché de la Réconciliation. Nous voulons bien que l’état-civil soit actualisé», explique Hugues Ngouélondélé.

 


© UNISDR Photo Gallery
Le vice-président de l’AIMF, Hugues Ngouélondélé, maire de la ville de Brazzaville
Pour l’instant l’AIMF a mis à la disposition de Bangui une somme de trois millions d’euros pour la réalisation de certains projets qui visent l’amélioration des services de l’état civil. Dans la ville de Bangui, cet engagement de l’AIMF va se traduire par la mise en œuvre des projets concrets tels que l’adressage de la ville, l’appui aux écoles et centres de santé endommagés, l’eau potable pour les communautés urbaines et l’assainissement. Le vice-président de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) et maire de la ville de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé, a été accueilli à son arrivée par son homologue Hyacinthe Wodobode. Avec lui, ils ont effectué la visite du marché Bangui.

 


© UNMINUSCA
Mme Hyacinthe Wodobode, maire de la ville de Bangui
«Suite à cette visite du maire de Brazzaville, l’espoir renaît au niveau des opérateurs économiques. Les activités génératrices de revenus ont repris comme autrefois et vont s’augmenter car les commerçants ont compris cela», explique Hyacinthe Wodobode. Au regard de l’importance de cette visite, le vice-président de l’AIMF, Hugues Ngouélondélé, a également été reçu en audience par plusieurs hautes personnalités de la RCA dont le président de l’Assemblée nationale, Alexandre Nguendet et le Premier ministre Mahamat Kamoua. Au terme de ces audiences, les autorités de Bangui ont donné plusieurs assurances qui traduisent leur implication dans le dialogue afin de garantir la sécurité pendant cette réunion de réconciliation. Les hôtes de marque attendus dans le cadre du processus de réconciliation des bourgmestres de Bangui sont, entre autres, les maires de Kinshasa, Yaoundé, Libreville et Djamena.


Commentaire


Retour en haut