Archive

L’UA convoque une réunion d’urgence sur Ebola

«La réunion du Conseil est rendue nécessaire par le souci d’avoir une compréhension commune du virus responsable de la maladie Ebola et l’état actuel de la réponse donnée à cette maladie»

 

Une réunion d’urgence du Conseil exécutif de l’Union africaine (UA) se tiendra lundi à Addis-Abeba (Ethiopie) en vue d’adopter une stratégie commune et définir les stratégies appropriées permettant à l’Afrique de combattre «efficacement» l’épidémie de la fièvre Ebola, a annoncé l’UA dans un communiqué. «La réunion du Conseil est rendue nécessaire par le souci d’avoir une compréhension commune du virus responsable de la maladie Ebola et l’état actuel de la réponse donnée à cette maladie », selon le communiqué. Elle vise également à définir une approche collective au niveau continental, et qui prend en compte l’impact sociopolitique et économique de la maladie, ajoute la source.

 

En juillet dernier, le Comité des représentants permanents (CRP) de l’UA s’était réuni à la veille de la rencontre du Conseil exécutif pour discuter de sujets qui seront débattus à la réunion prévue la semaine prochaine. Ces sujets portent notamment sur l’aide aux Etats membres affectés par la fièvre Ebola et la nécessité d’intensifier les efforts pour la mise sur pied d’un Centre africain de lutte et de prévention de la maladie (ACDCP).La réunion avait également mis l’accent sur l’importance des stratégies de communication sur la crise, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du continent, la mobilisation des ressources nécessaires et le renforcement des capacités des Etats membres dans le domaine de la recherche de vaccins et de médicaments contre Ebola.

Plusieurs pays africains dont le Nigeria, le Botswana, le Malawi, la Gambie, le RD Congo, l’Ouganda et l’Afrique du Sud ont apporté leur soutien aux pays touchés par cette maladie, à travers un financement direct et l’apport de personnel médical pour accompagner les efforts que mènent l’UA et la communauté internationale.

Le nouveau bilan élaboré le 2 septembre par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état de plus de 1900 morts sur 3500 malades du virus Ebola. Ce bilan ne prend en compte que les cas confirmés dans les trois pays les plus touchés: Guinée, Sierra Leone et Libéra. Le Sénégal le Nigeria et la RD Congo connaissent aussi des cas d’Ebola. L’OMS se donne 6 à 9 mois pour stopper la transmission

 



Commentaire


Retour en haut