Archive

Sénégal: Le président Abdoulaye Wade veut des «avions made in Sénégal»

Sénégal Airlines va effectuer son vol inaugural ce 25 janvier

 

Le Président sénégalais Abdoulaye Wade a demandé à son Premier ministre et à son ministre des transports aériens de réfléchir sur un projet de construction d’avions au Sénégal. C’était lors de la réception des deux premiers appareils qui constituent la flotte de la nouvelle compagnie Sénégal Airlines. Cela devrait commencer par la fabrication de petits appareils.

 


© http://www.senenews.com
La réception des deux premiers appareils qui constituent la flotte de la nouvelle compagnie Sénégal Airlines
Je vous demande, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le ministre chargé des transports aériens, de vous atteler au projet de construction d’avions au Sénégal a dit le président sénégalais Abdoulaye Wade lors de la cérémonie de réception des deux appareils qui composent pour le moment la flotte de la nouvelle compagnie aérienne du Sénégal. Sénégal Airlines va effectuer son vol inaugural le 25 janvier prochain. Se rendant compte des moyens que nécessite la mise en place d’un tel projet, le président s’est voulu prudent. Je réfléchis d’abord moi-même et je prends des contacts pour me convaincre de la faisabilité de ces projets.

Le président n’ignore pas aussi que ce projet peut si vite se concrétiser avec de gros avions. Je voudrai que l’on voit des avions, certes pas des Boeing mais au départ de petits avions made in Sénégal. Si cela est fait, je pourrai demain décoller de Dakar pour aller par exemple à Touba. Malheureusement, il n’y a pas un aéroport pour les recevoir, mais ça viendra a indiqué le Président sénégalais. Aujourd’hui, je voudrais vous dire que nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin a dit le président Wade se réjouissant de la réussite qui a couronné le projet de mettre sur place une compagnie aérienne depuis la mort d’Air Sénégal International. L’ambition que nourrit le Sénégal de jouer le rôle d’un véritable hub au niveau de la sous région et de l’Afrique, va se concrétiser avec notre nouvelle compagnie s’est-il réjoui. Il n’a pas manqué de louer la réussite d’un partenariat public-privé avec la naissance de cette compagnie, rappelant qu’il croit au secteur privé et en l’homme.


Commentaire


Retour en haut