Archive

Bangui: le nouveau représentant de l’OMS reçu par le MAE

Devant un système sanitaire entièrement détruit, l’Ivoirien doit faire face à l’inquiétude naissante avec l’apparition du virus Ebola, de l’autre côté du fleuve Oubangui

 

Le nouveau représentant résidant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Centrafrique, Docteur Michel N’da Konan Yao, vient de remettre au chef de la diplomatie centrafricaine, M. Toussaint Kongo Doudou, ses lettres de créances qui l’accréditent auprès du gouvernement centrafricain. «Nous nous réjouissons d’être en Centrafrique pour apporter notre appui à un moment où le peuple centrafricain en a le plus besoin», a déclaré à la presse Michel Yao au sortir de cette audience.

 


© afro.who.int
image d'illustration
Parlant des priorités de l’OMS en cette période crise où presque tout le système sanitaire est détruit, il a déclaré: «Notre principale priorité c’est de permettre la restauration au plus vite des services de santé pour que les populations puissent avoir accès aux soins de santé». En ce qui concerne le virus Ebola, M. Yao qui est de nationalité ivoirienne a réitéré le soutien de son agence au gouvernement centrafricain dans la surveillance appropriée de la fièvre hémorragique ainsi que le renforcement des capacités des structures de santé pour la prise en charge des cas qui surviendraient en Centrafrique.

«Nous mettons tout en œuvre, en collaboration avec le ministère de la santé, pour que ce plan soit mis en œuvre tout en mobilisant les ressources nécessaires ainsi que tous les acteurs humanitaires qui sont en Centrafrique», promis Michel N’da Konan Yao, arrivé à Bangui depuis le 6 août dernier.

Face à la propagation du virus Ebola, la contribution de la population est nécessaire pour, a-t-il ajouté, mener la prévention, «en termes de compréhension des modes de transmission du virus Ebola, mais aussi l’application des recommandations du ministère de la santé».

 



Commentaire


Retour en haut