Archive

CSP/KAMOUN: 1 - ADFT/KNK: 0?

«Réuni en AG, l'AFDT a rejeté le gouvernement Kamoun et a exigé de Mme DETHOUA, sa démission»

 

On était parti à Libreville en janvier 2013 et on a réalisé un hold-up, la vengeance des battus de janvier 2011. Le FARE avait obtenu la primature et de nombreux barons de ce syndicat politique sont entrés dans le gouvernement qui était présidé par l'un de ses animateurs, Maître Tiangaye. Vous savez, c'est l'unique Premier Ministre de l'histoire africaine contraint à la démission par d'autres chefs d'état pour INCOMPÉTENCE. Puis de retour de NíDjamena, on a eu l'AFDT. A l'époque, l'ADP, le PATRIE et l'UDPP se sont retirés de ce syndicat et le MDREC avait suspendu sa collaboration. Après 12 mois de gouvernance AFDT(FARE) de janvier 2013 à janvier 2014, nous attendons toujours le bilan de la plateforme via le gouvernement Tiangaye. D'ailleurs, Joseph Bendounga a toujours exigé l'établissement du bilan des mois de gestion AFDT(FARE) jusqu'à ce jour, il me semble que ce travail ne fut pas fait. Je parle bien de l'AFDT, syndicat politique auquel appartient (pour le moment) le parti dans lequel j'ai adhéré il y a aujourd'hui 10 ans jour pour jour à savoir le Rassemblement Démocratique Centrafricain (donc bon anniversaire díadhésion à moi-même).

Mais entre nous, avec 11 entités reçues ou contactées soit au total près de 60 partis ou associations, pouvait-on un seul instant contenter tout le monde?
Clément De Boutet-M'bamba


Dans ses "consultations" pour organiser la succession de la démission de Nzapayéké, la Cheffe de l'état de la Transition a eu en audience une délégation de l'AFDT qui lui a présenté son cahier de charges et les CV de ses heureux élus. Mais entre nous, avec 11 entités reçues ou contactées soit au total près de 60 partis ou associations, pouvait-on un seul instant contenter tout le monde?

Réuni hier, l'AFDT a rejeté le gouvernement Kamoun et a exigé de Mme DETHOUA, sa démission. Faut-il le rappeler que l'AFDT c'est aussi l'alliance du MLPC et du RDC? Qu'à eux deux, ces partis ont eu l'honneur de diriger la RCA durant 22 années soit près de la moitié de la période postindépendance? Comment comprendre que des partis de gouvernement ne se battent pas pour reconquérir par les urnes le pouvoir qu'ils ont perdu le moment venu et ne se battent que pour être l'architecte d'un gouvernement de Transition ou l'un de ses principaux maçons?

Comment comprendre qu'au moment où il faut vraiment sauver ce qui peut encore l'être, ces derniers veulent bloquer le pays?

Il faut donc être sérieux avec nous avant que les autres nous prennent au sérieux. Ils veulent que Mme Dethoua quitte le gouvernement, ils ne reconnaissent pas ce dernier, ok ! Qu'ils commencent par exiger que tous les cadres de l'AFDT(FARE) nommés par Djotodia et Tiangaye dans la haute administration de la RCA démissionnent en commençant par le 1er Vice-Président du MLPC, Inspecteur Général d'état et le Délégué National aux fédérations du RDC qui est Chargé de Mission à la Primature. Ce n'est qu'au prix de la démission de tous les cadres de l'AFDT dans la haute administration que l'on pourra donner du crédit à leurs griefs. Dans le cas contraire, que tous les partis de l'AFDT travaillent à la préparation du dialogue, à la rédaction de la nouvelle constitution et surtout les élections...cela fera beaucoup d'occupation pour nous conduire à UN SEUL RENDEZ VOUS : 2017.

LíAFDT (MLPC et RDC) et le KNK, ce sont 32 années aux manettes de la RCA, qu'ils se préparent à revenir par la grande porte que par la fenêtre. Laissez la RCA se reconstruire.

Si quelqu'un croise CSP ou Kamoun dans les heures qui suivent, n'oubliez pas de leur dire qu'il y a du nettoyage à faire dans les écuries pour permettre à l'AFDT et au KNK d'être en conformité avec leurs positions du moment si jamais eux-mêmes ne demandaient pas à leurs cadres de se retirer comme ils l'ont fait pour Mme Dethoua.

 

 



Commentaire


Retour en haut