Archive

Nigéria: Boko Haram proclame «un califat islamique» dans le Nord

Le porte-parole du ministère nigérian de la défense, Kris Olokoladi, a démenti les allégations fomentées par le chef du groupe Boko Haram sur líemprise de la ville de Gwoza

 

Dans un enregistrement vidéo publié sur un site díinformation (indépendant), le chef du groupe Abou Boubakar Shekau a loué dieu pour «le grand exploit» remporté par les membres du groupe à Gwoza qui fait désormais "partie intégrante du califat islamique". En réaction à ces déclarations. «Líarmée ne concédera aucune partie du territoire au profit des "terroristes"», a posté le porte-parole sur son compte Twitter. Pour lui, les déclarations du chef de Boko Haram ne sont que «pures allégations et fausses prétentions», soulignant que «La souveraineté et líintégrité territoriale du Nigéria est intangible».

 


© aa.com.tr
Boko Haram menace de détruire un pont reliant le Cameroun au Nigeria
Pendant ce temps, díautres membres de Boko Haram ont menacé lundi de dynamiter le pont sur le fleuve El Beid qui sépare le Cameroun du Nigéria, a expliqué une source militaire. « Il y a en ce moment au Nigéria un affrontement entre líarmée camerounaise et le Boko Haram. Les populations sont en train de fuir et de se réfugier du côté camerounais ce qui énerve ces terroristes », explique la source.

Après la fuite dimanche de près de 500 militaires nigérians qui se sont réfugiés au Cameroun, Boko Haram a traversé la frontière pour tenter de les rattraper, révèle une source de Anadolu. « Il y a eu alors un affrontement avec líarmée camerounaise à Fotokol, ville frontalière avec le Nigéria, Boko Haram a été repoussé et maintenant ont communiqué à des militaires camerounais leur menace de dynamiter le pont qui relie les deux pays », ajoute la source.

Díaprès les sources de líagence Anadolu, les affrontements de Fotokol ont fait quatre blessés civils, côté camerounais, et le calme níest pas encore rétabli à la frontière. Basé au Nigéria le groupe Boko Haram a multiplié ces deux derniers mois ses incursions dans les territoires du Cameroun.

 



Commentaire


Retour en haut