Archive

Coopération: l'Egypte présente son initiative sur la Libye

Consolider l'Etat et désarmer les milices, telle est l’initiative égyptienne présentée lors d’une réunion des pays voisins de la Libye, tenue au Caire.

 

L’Egypte a lancé, lundi, une initiative visant à collecter les armes, à parvenir à un cessez-le-feu immédiat et à instaurer un dialogue national global et inclusif en Libye. L’initiative a été avancée à l’ouverture de la 4ème réunion interministérielle des pays voisins de Libye dédiée à la situation sécuritaire et politique dans ce pays, tenue lundi au Caire, en présence des ministres des Affaires étrangères de l’Egypte, de Libye, de Tunisie, de l’Algérie, du Soudan et du Tchad.

 


© aa.com.tr
image d'illustration
S’exprimant lors de cette réunion, Sameh Chokri, ministre égyptien des Affaires étrangères, a présenté son initiative qui s'articule essentiellement autour de l’impératif de relancer le rôle de l’Etat et de retirer les armes des différentes milices sans discrimination. «Cette action commande une solide et étroite coopération entre les différentes parties prenantes sur la scène libyenne en vue de collecter les armes auprès des factions armées non contrôlées par l’Etat, l’armée et la police», a préconisé le chef de la diplomatie égyptienne.

Le ministre égyptien a plaidé en faveur « d’un cessez-le-feu immédiat » à même de mettre fin au drame humanitaire subi par le peuple libyen, mettant l’accent sur « la nécessité d’instaurer un dialogue national global qui associe les différentes parties qui rejettent la violence ». Chokri a rappelé la position égyptienne concernant la situation en Libye.« L’Egypte était toujours favorable aux efforts déployés en vue de réhabiliter le rôle de l’Etat et d’asseoir la légitimité constitutionnelle enLibye et constamment approuvé les choix et les orientations du peuple libyen, dont l‘élection d’un parlement libyen ». « La réunion interministérielle des pays voisins de la Libye est un mécanisme approprié pour avancer les différentes initiatives et propositions visant à soutenir le peuple libyen dans le rétablissement de sa stabilité et de sa sécurité», a estimé le responsable égyptien.

Les villes libyennes, notamment Tripoli Benghazi sont en proie à de violents et meurtriers combats qui ont atteint leur paroxysme récemment et contraint les gouvernements occidentaux à retirer leurs représentants diplomatiques. Depuis la mi-mai dernier, les forces pro-Haftar mènent une opération militaire baptisée «Dignité de la Libye» contre des brigades de l’armée libyenne dans l’objectif «d’assainir la Libye de la présence des terroristes». Une opération qualifiée par le gouvernement libyen de « tentative de coup d’Etat militaire contre les autorités légitimes du pays ».

 



Commentaire


Retour en haut