Archive

Centrafrique: la Banque mondiale réhabilite les infrastructures de base

Pour un montant de 8 millions USD, les travaux de ce projet ont été lancés ce lundi 18 août par le ministre díEtat sortant des Travaux publics, Herbert Gotron Djono Ahaba

 

La Banque mondiale a réalloué à la Centrafrique, 8 millions USD représentant un financement additionnel de líIDA, dans la cadre du projet de réhabilitation des infrastructures de base. Les travaux de ce projet ont été lancés ce lundi 18 août par le ministre díEtat sortant des Travaux publics, Herbert Gotron Djono Ahaba, lors de la signature des contrats díexécution dits à « haute intensité de main díúuvre » (HIMO) entre le gouvernement, líOffice national des matériels (ONM) et líAgence centrafricaine de travaux díintérêts publics (AGETIP-CAF).

 

Ce financement couvrira trois volets que sont la réhabilitation de 10,15 km de voiries et drainage dans le 1er, 4è et 8è arrondissements de la capitale dans un délai díexécution de six mois durant lesquels 958 emplois seront créés, alors que la création des fosses maçonnées le long des voiries réhabilitées des 2è, 4è,5è et 8è arrondissements va générer 1810 emplois sur huit mois.

Le troisième volet qui sera consacré aux travaux de cantonnage créera 2377 emplois sur six mois pour les jeunes désúuvrés. « Ces travaux à HIMO permettront díaméliorer le cadre de vie de la population de Bangui à travers líapprovisionnement en eau potable, la réhabilitation du système de drainage, la gestion des déchets solides et la réhabilitation de la voirie urbaine pour accéder facilement aux zones díactivités industrielles et commerciales », a indiqué le ministre díEtat sortant Djono Ahaba.

Il a fait remarquer que ce projet vient résorber le chômage des jeunes et contribuer ainsi à líamélioration de condition de vie de la population après cette période de conflit. Le financement a été scindé en deux phase: 3,5 millions pour la première et 4,5 millions pour la seconde tranche seront décaissés après évaluation de la première phase.

 



Commentaire


Retour en haut