Archive

Dépourvu dĎun système de santé performant, Bangui craint pour Ebola

La ministre sortante de la santé publique de la Centrafrique, Dr Marguerite Samba Maliavo invite à davantage de vigilance dans la surveillance des frontières

 

La ministre sortante de la santé publique de la Centrafrique, Dr Marguerite Samba Maliavo, a déclaré mardi à Bangui, que le gouvernement nourrit de « sérieuses » craintes quant à la propagation du virus Ebola dans le pays, rendu vulnérable pas la crise qui a dégradé le système de santé. «Aujourdíhui nous devons tout mettre en úuvre pour éviter que le virus Ebola rentre dans notre pays. Parce que, síil se propage dans notre pays nous níaurons pas les capacités quíil faut pour le contenir rapidement», a-t-elle déclaré. Elle a surtout invité à davantage de vigilance dans la surveillance des frontières, du fait de líapparition du virus Ebola au Nigéria, un pays voisin du Cameroun avec lequel la Centrafrique initie beaucoup díéchanges commerciaux.

 


© Minusca
Pour Mme Samba-Maliavo, ne disposant pas les moyens comme les autres, le gouvernement centrafricain a beaucoup mis líaccent sur la surveillance épidémiologique et la prévention dans les frontières maritimes, terrestres et aériennes. «A líaéroport il y a tout un dispositif sanitaire qui est mis en place. Nous avons installé des tentes où nous faisons systématiquement le contrôle de tous les passagers qui entrent en RCA. Nous allons aussi étendre ces dispositifs dans díautres frontières. Parce que nous níavons pas que des frontières aériennes» a-t-elle expliqué. Dr Samba-Maliavo a toutefois tenu à rassurer ses compatriotes leur assurant que « pour líinstant nous níavons pas de cas de virus Ebola en Centrafrique. Tous les suspects ont été dépistés négatifs ».

 



Commentaire


Retour en haut