Archive

Bangui: une femme diagnostiquée négative à l'aéroport

Tous les passagers des vols internationaux débarquant à Bangui sont appelés à coopérer et collaborer avec l'équipe médicale mise en place à l'aéroport

 

Une femme en provenance du Nigéria a été diagnostiquée négative au test du virus Ebola jeudi à líaéroport de Bangui Mpoko, en Centrafrique. Ď'La patiente a été diagnostiquée à l'Institut Pasteur de Bangui, qui est un Institut sous régional de référence doté de tous les équipements de protection contre le virus Ebola'', a expliqué, Dr Sylvain Woromogo, chef de service de la surveillance épidémiologique et de gestion des épidémies. Il a appelé tous les passagers des vols internationaux débarquant à Bangui à coopérer et collaborer avec l'équipe médicale mise en place à l'aéroport.

Face à l'avancée inquiétante de l'épidémie du virus Ebola en Afrique de l'Ouest, la Centrafrique a opté pour des stratégies de prévention, surtout en ce qui concerne la surveillance aux niveaux de ses frontières. «Ces mesures nous permis de suivre les passagers, et s'il y a des informations on les partage'', a-t-il expliqué, affirmant que l'entrée de l'aéroport Bangui Mpoko est soumise aux contrôles sanitaires. « Avant, lorsque les passagers descendaient de l'avion, ils étaient en contact direct avec le personnel non-médical pour leurs formalités. Maintenant cela a changé avec le contrôle sanitaire mis en place » a ajouté le Dr. Woromogo.

Pour se prémunir du virus Ebola, le gouvernement centrafricain a transformé l'aéroport Bangui Mpoko, en une Ď'forteresse médicale'' et mis en place un comité mixte composé des ministères de la santé, de l'agriculture, de la communication, du réseau des laboratoires et de l'Institut Pasteur de Bangui.

Il est désormais exigé de remplir des fiches médicales, et de rendre obligatoire le contrôle sanitaire pour tous les passagers des vols internationaux et surtout ceux en provenance de l'Afrique de l'Ouest. « Dès qu'il y a un cas suspect, nous alertons l'Institut Pasteur qui travaille en collaboration avec le comité mixte mis en place avant la publication des résultats du diagnostic » a-t-il dit.

Le gouvernement a aussi initié une série d'activités à mener telles qu'une campagne multimédia de sensibilisation sur le virus Ebola et une formation à l'endroit des professionnels des médias

 

 



Commentaire


Retour en haut