Archive

Bangui: une trêve de quarante et cinq jours décidée par les enseignants du supérieur

En attendant que les discussions reprennent avec le futur nouveau gouvernement, la trêve permettra díachever líannée universitaire dans certaines facultés de líUniversité de Bangui

 


© photos/information_binuca
Une trêve de quarante et cinq jours est décidée par le Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur lors de leur assemblée générale tenue le 12 août. La trêve permettra díachever líannée universitaire dans certaines facultés de líUniversité de Bangui, selon le SYNAES. Les enseignants du supérieur réunis dans le SYNAES, ont décidé díobserver une trêve de quarante et cinq jours. Pour Edith Romuald Wodé Palm, Secrétaire Exécutif adjoint du SYNAES, «cíest souverainement que líassemblée générale a décidé díune trêve de quarante et cinq jours pour permettre de terminer les cours dans les facultés qui accusent encore des retards. Il níy a pas de gouvernement en place et non plus díinterlocuteur. Cíest la raison pour laquelle les enseignants ont décidé díobserver une trêve en attendant que les discussions reprennent avec le futur nouveau gouvernement », a-t-il justifié.

Kevin Yabanda président de líAssociation Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA), síest dit réconforté par cette décision. «Cíest notre désir díantan ; notre satisfaction est grande de voir que les enseignants ont unanimement décidé de reprendre le chemin des cours. Je demande aux étudiants de venir massivement reprendre les cours dès lundi prochain», a-t-il déclaré. Cíest depuis deux mois que les enseignants du supérieur sont entrés en grève pour réclamer le versement de leurs frais de vacation et líintégration de certains de leurs collègues dans la Fonction Publique.

 

 



Commentaire


Retour en haut