Archive

Bangui: les 54 ans d’indépendance de la République Centrafricaine vus par des Banguissois

Le contexte de crise en RCA n’a pas laissé place à la fierté pour cet anniversaire de l’indépendance du pays

 

La République Centrafricaine célèbre ce 13 août, le 54ème anniversaire de son indépendance. Interrogés sur le sens de cet évènement, plusieurs Banguissois pensent que c’est un non-événement en raison de l’instabilité permanente du pays et la crise militaro-politique toujours pendante. Le contexte de crise en République Centrafricaine n’a pas laissé place à la fierté pour ce 54ème anniversaire de l’indépendance du pays. En témoignent les réactions de certains banguissois déçus par la situation du pays après plusieurs années d’indépendance.

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Mme Samba Panza devant le monument B. Boganda
Pour Claudia, une couturière rencontrée à son atelier dans le 1er Arrondissement, l’édition 2014 de la fête de l’indépendance ne mérite pas d’être célébrée à cause de l’état désastreux du pays. «A proprement parler, je n’ai pas vu personnellement une avancée. J’ai même l’impression que nous avons reculée de 54 années. Nous n’avons pas à célébrer un tel anniversaire ».

Cette idée est partagée par Sylvain, croisé sur l’avenue des martyrs. Il ajoute également que cette indépendance a été trop vite acquise d’où son l’instabilité politique permanente et chronique. «La RCA a obtenu son indépendance précocement. Si on fait un tour d’horizon, on verra que la RCA n’a pas d’indépendance économique, politique, etc. Nous disposons de toutes les potentialités possibles pour faire développer ce pays. Malheureusement, nous n’en bénéficions pas. Des armes crépitent encore».

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Le 13 août 2014
Un universitaire centrafricain ne dit pas autre chose que ses deux compatriotes. «C’est un triste anniversaire parce que vous pouvez comprendre c’est une première dans l’histoire du pays de célébrer l’indépendance sans le gouvernement en place et de façon générale, la situation du pays n’honore pas ses citoyens. Tous les pays voisins sont en avance sauf la République Centrafricaine». Edith Romuald Wodé demande plus d’efforts aux Centrafricains pour espérer fêter avec fierté les prochains anniversaires d’indépendance.

Un jeune d’une quarantaine d’années recommande quant à lui aux Centrafricains, plus de reconnaissance envers ceux qui se sont sacrifiés pour qu’aujourd’hui ils vivent en liberté. «Il n’y a jamais eu de liberté totale. Et les problèmes, tous les pays les connaissent. Il appartient à tous les fils du pays de travailler durement pour changer la donne. C’est un anniversaire et nous devons le célébrer dans le sens qu’il revêt dès son origine: la liberté de l’homme centrafricain ».

La République Centrafricaine a eu son indépendance le 13 août 1960.


Commentaire


Retour en haut