Archive

Centrafrique: lancement díune «Campagne de non-violence» à Bangui

La campagne qui durera cinq mois, díaoût à décembre 2014, couvrira tous les arrondissements de Bangui et les communes de Bégoua et Bimbo

 

La Ministre sortante de la Communication et de la réconciliation, Antoinette Montaigne a procédé, vendredi, au lancement officiel díune «Campagne de Non-violence», organisée sous líégide de líONG Search for common ground. La campagne qui durera cinq mois, díaoût à décembre 2014, couvrira tous les arrondissements de Bangui et les communes de Bégoua et Bimbo.

 


© aa.com.tr
image d'illustration
En prélude à cette campagne, Search for common ground a, díores et déjà, organisé un atelier de réflexion stratégique sur la conception et líadoption díune stratégie et díun plan díaction de la mise en úuvre de la Campagne Non-violence. Du 31 juillet au 1er août deux cent sensibilisateurs-communicateurs ont été formés sur le comportement positif pendant la campagne de la Non-violence. «Ces sensibilisateurs-communicateurs vont sillonner les huit arrondissements de Bangui et les zones de Bimbo et de Bégoua pour informer les populations sur les comportements favorables à la non-violence en vue de réduire les tensions communautaires et de rétablir un dialogue permanent dans les points chauds.» a précisé Thomas Paul Banzé Directeur-pays de Search for common ground.

La Ministre de la Communication et de la réconciliation, Antoinette Montaigne, représentante personnelle de Catherine Samba Panza présidente de la transition, tout en se félicitant de líinitiative prise par Search for common ground quíelle a placée dans la droite ligne de líAccord de cessation des hostilités signé à Brazzaville le 23 juillet dernier, a exhorté la population banguissoise à adhérer massivement à cette campagne de Non-violence. «Nous attendons de vous, une attitude réceptive vis-à-vis des messages qui seront délivrés.» a-t-elle déclaré.

Notons que Search for Common Ground est une organisation internationale qui úuvre pour la transformation des conflits dans trente-quatre (34) pays du monde dont la République centrafricaine. Il a pour mission de transformer la façon dont les individus, les organisations et les gouvernements gèrent les conflits, loin des approches de confrontation.

 



Commentaire


Retour en haut