Archive

RCA: dispute meurtrière entre anti-balaka à Boy-Rabe

Un mort et plusieurs blessés lors díun échange de nombreux tirs dans le quartier Boy-Rabe, fief des anti-Balaka à Bangui

 

Selon le leader anti-balaka Sylvestre Yakoussou, des affrontements entre différentes factions des milices anti-Balaka, ont fait un mort et plusieurs blessés, dans la nuit de vendredi à samedi, dans un quartier nord de la capitale Bangui. Un leader anti-Balaka, Sylvestre Yakoussou raconte, quíune simple discorde serait à l'origine de ces affrontements qui ont eu lieu dans le quartier Boy-Rabe, fief des anti-Balaka, situé dans le quatrième arrondissement.

 


© aa.com.tr
image d'illustration
«Endiro (un anti-balaka) qui síétait disputé récemment avec des membres des Forces armées centrafricaines (FACA) était revenu vendredi soir pour se réconcilier avec eux , mais ces derniers ont refusé. Cíest là quíont démarré les nombreux tirs croisés qui ont fait plusieurs blessés», renseigne Yakoussou. «Suite à ces tirs, Endiro est allé se réfugier chez le lieutenant Konaté, un FACA qui síest rallié aux anti-Balaka», poursuit le leader. «Les FACA, dirigé par le lieutenant Olivier Koudomo alias « Gpagouma », se sont rendus au domicile de Konaté. La maison étant vide, ils ont tué le chauffeur de ce dernier, saccagé sa maison et emporté sa voiture», a-t-il ajouté. «En fait, tout ceci est notre cuisine interne et le calme reviendra bien vite», a-t-il encore assuré.

D'après certains habitants, le calme est revenu samedi midi, à Boy-Rabe mais «la tension est toujours perceptible» dans le quartier. Aucune réaction de l'armée centrafricaine ni du gouvernement centrafricain n'a été enregistrée. Durant plusieurs mois, Boy-Rabe, considéré comme un bastion des fidèles de François Bozizé, a été le théâtre de nombreux affrontements entre ces milices chrétiennes et les ex-rebelles Séléka, qui avaient pris le pouvoir entre mars 2013 et janvier 2014.

 



Commentaire


Retour en haut