Archive

Nuit du destin: la communauté musulmane de Bangui prie pour les anti-Balaka

800 fidèles ont commémoré la descente du Livre Saint dans une atmosphère relativement calme et ont prié contre ceux qui «ont détruit les mosquées et déchiré le Coran» en RCA

 

Près de 800 musulmans ont prié pour la Palestine, à l’occasion de « laylat el Kadr » (nuit du destin), dans la nuit de jeudi à vendredi, à la Mosquée Housa, à Bangui, la capitale centrafricaine. Après la prière nocturne de tahajjod, l’Imam de la Mosquée Housa a récité un du’a (terme arabe faisant référence aux invocations du croyant) « pour que Dieu soutienne la lutte des musulmans en Palestine contre les colons israéliens et leurs agressions barbares ».

 


© droits réservés
815 palestiniens sont en effet morts et 5260 autres ont été blessés sous les bombardements aériens, terrestres et navals israéliens depuis une offensive lancée le 7 juillet par l'armée israélienne sur la bande de Gaza, d'après les dernières données, du ministère palestinien de la santé.

L'Imam a également récité un du ’a pour les musulmans de la Centrafique. «Dieu aide nous à faire face contre les anti-Balaka qui ont détruit les mosquées et déchiré le Coran» a-t-il supplié. Pour Haddja, jeune musulmane de 17 ans, « ce ramadan n’est pas comme les précédents ». «Avant, nous avions nos proches à nos côtés, à présent, plusieurs d’entre eux ont disparu. Il y’a ceux qui ont été tué devant nous et ceux qui sont parti dans l’arrière-pays. Nous avons réussi à accepter ce destin mais c’est difficile de n’avoir aucune nouvelles de nos familles » soutient la jeune fille, dont les oncles ont été tués « sous ses yeux ». « Nous ne savons pas si notre famille a été tué, s’est perdue, s’est réfugiée… On ignore tout de leur destin », a-t-elle ajouté avec résignation.

La prière d’Ibrahim, jeune collecteur de diamant, se dirige également vers le peuple palestinien, « J’ai vu beaucoup de musulmans dont beaucoup de mes amis se faire tuer devant moi, mais, malgré ce que nous vivons ici, quand je vois ce qui se passe en Palestine, comment les enfants, les femmes, les vieux sont en train d’être massacré, je remercie Dieu pour la RCA » a soutenu Ibrahim. «Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi les leaders musulmans ne condamnent pas ces crimes contre les musulmans » s’interroge le jeune homme, répondant aussitôt à sa question : « ils ont peur ! Ils ont peur de l’Otan ou bien des Etats-Unis ! Que Allah vienne en aide à tous les musulmans », a-t-il conclu.

Les Musulmans de Bangui ont célébré la nuit du destin, qui commémore la descente du Livre Saint (le Coran) dans une atmosphère relativement calme. Les fidèles ont d’ailleurs expliqué que la situation sécuritaire s’était légèrement améliorée depuis le départ des forces françaises remplacées par la mission militaire de l'Union européenne en Centrafrique (EUFOR/RCA) qui, depuis juin, a pris en charge la sécurisation des 3ème et 5ème arrondissements de Bangui.

 



Commentaire


Retour en haut