Archive

Clôture de la réunion sur la réactualisation de la stratégie de la Banque Mondiale pour líAfrique

La réunion de consultation a clos ses travaux à Bangui

 

Les pays africains avec leurs 50 ans d'indépendance, mais aussi leurs50 ans de dépendance, car le monde réfléchit encore à développer l'Afrique. Une des institutions les plus présentes, la Banque Mondiale, vient d'effectuer une réunion, concernant la stratégie globale pour l'Afrique. Marcel Nganassem, facilitateur des travaux de la consultation a affirmé que nous avons fait des propositions, il appartient à la Banque Mondiale de les étudier pour pouvoir les intégrer dans sa stratégie qui va certainement passer au conseil díadministration de la Banque Mondiale en 2011. Que ces propositions puissent être prises en compte par la Banque Mondiale et que cela puisse profiter à nos populations et pour le bien être de notre économie, a-t-il espéré. Parlant de la République Centrafricaine, M Nganassem a indiqué quíen dehors de cette stratégie régionale, nous avons les stratégies pays, notamment le Document Stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP) qui devrait en fait bénéficier des appuis des bailleurs de fonds.

 


© blesshnet.com
Image d'illustration
Cepandant Marcel Nganassem tempère: Malheureusement tous les bailleurs de fonds níont pas mis la main à la poche, ce qui a fait que, ce que le gouvernement a prévu de réaliser dans le cadre de ce DSRP nía pas été fait en totalité, a-t-il déploré.Le gouvernement prépare en ce moment un DSRP2 qui va certainement mobiliser les partenaires au développement pour appuyer la mise en úuvre de ce DSRP2 et des projets régionaux seront mis en exergue dans le domaine des infrastructures, de production, éducation, la santé, a-t-il poursuivi. M. Nganassem a également indiqué quíau niveau du taux de croissance économique en Centrafrique, on était autour de 1%. Ces taux ont baissé de líordre de 4points parce que, avant la crise, les pays africains totalisaient 6% et pendant la crise ces taux sont retombés à 1,6%. On espère avoir un taux de croissance qui soit dans líordre de 4,2% et en 2011, on líespère à 4,9%.


Commentaire


Retour en haut