Archive

RCA: des dissidents de l'ex-Seleka créent une coordination politique et militaire

Des chrétiens dissidents de líex-Séleka annoncent la création díune coordination politique et militaire, dans un communiqué rendu public

 

Cette structure dissidente de la Séléka reproche à la communauté nationale et internationale de les «avoir abandonné» et «de ne penser quíaux musulmans Séléka» ce qui justifie «la création díune Coordination nationale politique et militaire» spécifique. Concernant líalliance entre Chrétiens et Musulmans au sein de líancienne coalition rebelle, la nouvelle structure a souligné : «Au lendemain des attaques de grande envergure lancés par la Coalition Séléka dans le Nord (le 10 décembre 2012), certains Centrafricains et de surcroit chrétiens, ayant été désavoués, trompés et déçus par le général François Bozizé, une fois au pouvoir le 15 mars 2003, ont décidé de rejoindre les rangs de la coalition Séléka», détaille le texte dont Anadolu a obtenu copie.

 


© aa.com.tr
«Musulmans et chrétiens unis dans la coalition Séléka avaient pour seul objectif d'amener le Président Bozizé à respecter líaccord de Libreville de janvier 2013» (un accord de cessez-le-feu, signé entre le gouvernement de RCA et la Seleka, qui prévoyait notamment le retrait progressif des rebelles de la Seleka de la zone occupée, ndlr), indique le communiqué. «Face au refus du général, líobjectif a changé pour devenir la chasse de Bozizé du pouvoir», poursuit le texte.

Une fois que Bozizé avait été chassé du pouvoir, «ces chrétiens attendaient patiemment leur incorporation dans líarmée nationale» et cíest à cet instant quíils se sont sentis «abandonnés, lésés et mis à líécart par les musulmans Séléka et les mercenaires qui se reconnaissaient tous derrière Michel Djotodia, qui síest autoproclamé Président de la République, le 24 mars 2013», lit-on également.

C'est en réponse à «cette mise à líécart», que la nouvelle coordination a appelé les autorités de la transition et la Communauté internationale, «à prendre des mesures conséquentes» pour la résolution efficace et durable de la crise en cours. Aucune réaction des dirigeants de la Seleka ni de cette nouvelle Coordination nía pu être recueillie pour confirmer et mesurer líampleur exacte de cette dissidence.

 



Commentaire


Retour en haut