Archive

Centrafrique: úuvrer pour la réussite des prochaines élections libres et transparentes

Un séminaire conjoint pour líappropriation des textes et pratiques électoraux se tient pendant trois jours dans la capitale centrafricaine Bangui

 

À líouverture des travaux du séminaire conjoint díAppropriation des Textes et Pratiques électoraux en République Centrafricaine, à Bangui, Mme le Ministre díEtat en charge du Développement Rural Mme ; Marie Noëlle Andé Koyara a exhorté les autorités de la transition à tout mettre en úuvre pour la tenue du calendrier de líorganisation des élections futures libres et transparentes. Organisé par líAutorité Nationale des Elections (ANE) avec le concours technique et financier de líorganisation Internationale de la Francophonie (OIF) et líOrganisation des Nations Unies (ONU), ce séminaire qui síest ouvert hier, 8 juillet 2014 dans la capitale centrafricaine, vise à contribuer à une appropriation nationale du processus électoral à travers une meilleure compréhension, par les différents acteurs concernés, du cadre normatif, légal et institutionnel et de gestion des élections, de manière à créer les conditions díune collaboration harmonieuse.

 


© photos/information_binuca
Le représentant de líOIF Georges Nakseu Nguefang a indiqué que la tenue de ce séminaire síinscrit dans le prolongement de la collaboration fructueuse entre les Nations Unies et líOIF qui permet díaccompagner de façon significative la révision du code électoral et líélaboration de la charte constitutionnelle. «LíOIF et les Nations Unies entendent confirmer leur engagement en République Centrafricaine pour le rétablissement díune démocratie pluraliste, appuyée sur des élections libres et régulières. Car, ce séminaire traduit pour líOIF et de manière concrète líexpression de la solidarité qui caractérise líespace francophone», a-t-il poursuivi.

Le représentant du Secrétaire Général des nations Unies Aurélien Agbonoci a réitéré líengagement des Nations unies à appuyer les autorités de transition et en collaborant avec líAutorité Nationale des Elections, en vue de la tenue, au plus tard en février 2015, díélections libres pour le retour à la légalité constitutionnelle.

Durant soixante-douze heures une trentaine de participants impliqués dans le processus électoral vont être édifiés entre autres sur les enjeux et défis du processus électoral en Centrafrique ; les modes de collaboration entre les institutions impliquées dans líorganisation et la gestion du processus électoral et les standards internationaux en matière électorale. Il convient de noter que ce séminaire sur líAppropriation des Textes et des Pratiques Electoraux, est animé par les experts de la francophonie venus du Cameroun ; du Mali ; de la République Démocratique du Congo et de la Côte díIvoire.

 



Commentaire


Retour en haut