Archive

Bangui: le réaménagement du gouvernement suspendu jusqu’au forum de Brazzaville

Selon Catherine Samba Panza, la concertation de Malabo a été favorable à un dialogue qui se fasse avec les Centrafricains de tous bords

 

Dans une adresse à la nation, Mme Catherine Samba Panza, présidente de transition, a déclaré que le réaménagement du gouvernement annoncé il y a un mois sera suspendu jusqu’à la tenue du forum prochain de Brazzaville, demandé par les chefs d’Etat de la CEEAC lors d’une rencontre tenue en marge du sommet de l’Union africaine à Malabo la semaine dernière. Selon Catherine Samba Panza, la concertation de Malabo a été favorable à un dialogue qui se fasse avec les Centrafricains de tous bords. «L’importance que j’accorde à la tenue de ce dialogue prévisible depuis quelques semaines m’a amené à surseoir au réaménagement du gouvernement que j’avais annoncé. Le gouvernement actuel poursuivra sa mission jusqu’à la fin du forum de Brazzaville. Je tiendrai ensuite compte des nouvelles donnes issues de Brazzaville pour configurer un nouveau gouvernement impliquant toutes les sensibilités géographiques, politiques, religieuses et sociales du pays», a-t-elle déclaré.

 


© africa24tv.com
Mme Samba Panza, isolée lors du sommet de Malabo le 27 juin 2014
Catherine Samba Panza, dans son intervention en langue nationale, justifie les raisons qui ont poussé les chefs d’État de la sous-région à vouloir organiser le forum inter centrafricain à Brazzaville en ces termes : « C’est le souhait des chefs d’Etat de la sous-région qui continuent à nous appuyer dans la résolution de cette crise. Le président Denis Sassou Ngeusso, médiateur de la crise, a aussi voulu que cela se passe sous ses yeux. De même, nous voulons convier à cette assise d’autres personnes qui pourraient craindre pour leur sécurité si le forum se tenait à Bangui », a-t-elle justifié. «C’est dans cette perspective que j’ai donné mon assentiment au forum de Brazzaville tout en demandant que ce processus soit combiné aux efforts déjà entrepris au plan national afin que l’implication des Autorités de la Transition dans les préparatifs de ce forum permette d’éviter les erreurs du passé», a ajouté Catherine Samba Panza. Cette déclaration intervient quelques jours après le 23e sommet de l’Union Africaine, tenu à Malabo en Guinée Equatoriale et un mini-sommet de la CEEAC sur la situation de la Centrafrique.

 



Commentaire


Retour en haut