Archive

Bangui: rumeur sur une augmentation des prix du sucre?

La ministre centrafricaine du commerce menace de sévir contre la spéculation sur ce produit de première nécessité dans la capitale centrafricaine

 

Une séance de travail réunissant la ministre du commerce Gertrude Zouta, les exportateurs et grossistes centrafricains et les représentants des consommateurs síest tenue récemment à Bangui, la capitale centrafricaine. La flambée des prix de produits de première nécessité sur les marchés centrafricains était au centre de la séance de travail qui síinscrivait dans le cadre du dialogue avec les opérateurs économiques en vue díidentifier des problèmes et les résoudre ensemble. «Il est du devoir de la ministre du commerce que je suis de rencontrer les opérateurs économiques qui sont les importateurs et les distributeurs de produits», a expliqué, la ministre du commerce.

 


© gtb.gov.tr
La ministre du commerce, Mme Gertrude Zouta, lors de son réceny voyage en Turquie
De son côté, le directeur général de la Sucrerie Centrafricaine (SUCAF), M. Thomas Reynaud, qui participait à cette réunion, a dénoncé la rumeur sur une augmentation des prix du sucre, síélevant contre le fait que le kilo de sucre que son entreprise vend à 700 fcfa, se retrouve sur le marché à 1500 fcfa. Appuyant la décision de la ministre du commerce díagir au besoin par la force pour faire appliquer les prix homologués. Elle a indiqué que «certains importateurs justifient la hausse des prix par la rareté des camions, à cause du conflit, ce qui níest pas vrai», a-t-elle rétorqué, ajoutant: «Si ceux-là ne reviennent pas à la raison, síils níappliquent pas les prix quíil faut sur le marché, eh bien la loi sera appliquée dans toute sa rigueur». M. Reynaud a fait remarquer quíavec les ristournes de 5% accordé ces deux mois, en plus des prix homologués depuis 2010, la SUCAF vend le sac de sucre de 50 kilo à 35 338 F cfa soit 700 fcfa le kilo.

 



Commentaire


Retour en haut