Archive

Centrafrique: au moins 15 rebelles Séléka tués par des soldats ougandais

Selon les rebelles Séléka qui ont résistés, les soldats ougandais les auraient pris pour des combattants de líArmée de résistance du Seigneur de Joseph Kony

 

Des affrontements entre des soldats de l'armée ougandaise présents en Centrafrique et des rebelles de la Séléka ont fait au moins une quinzaine de morts dimanche et lundi, a-t-on appris auprès de sources présentes sur place. Les forces ougandaises mènent des opérations contre les insurgés ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), qui ont fait de la Centrafrique l'une de leurs bases arrière. . «Les Ougandais ont tiré par erreur sur nos hommes qu'ils ont pris pour des membres de la LRA», déclaré à Reuters Eric Massi, un représentant de la Séléka installé à Bangui, avant díajouter «Il y a eu 15 morts et trois blessés dans nos rangs. Et il y a eu trois morts et trois blessés de leur côté (Ö) Nous tentons de calmer la situation.»

 


© Reuters
image d'illustration
Dimanche et lundi, elles n'ont pas ouvert le feu sur des hommes de la LRA mais sur la Séléka lors de combats qui se sont déroulés dans l'est du pays, une zone sillonnée par plusieurs mouvements armés. En effet, un prêtre de cette région frontalière avec la République démocratique du Congo, Bienfait Walibanga, qui a confirmé les combats a donné une autre version des affrontements. Selon lui un soldat ougandais a été tué dimanche lors díune attaque menée par la Séléka et deux autres lors de tirs de représailles. Les forces ougandaises auraient tué 14 rebelles de la Séléka lundi lors de nouveaux accrochages.

Líarmée Ougandaise est présente sur le territoire Centrafricain dans le cadre de la traque des rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, qui utilisent la Centrafrique comme l'une de leurs bases arrière. Joseph Kony, chef de la LRA, est recherché par la Cour pénale internationale et les Etats-Unis pour sa responsabilité présumée selon l'ONU dans la mort de plus de 100.000 personnes ces 25 dernières années.

 



Commentaire


Retour en haut