Archive

Mise en place dun Fonds fiduciaire pour la RCA

Il permettra à tous les pays qui veulent intervenir en RCA et ny ont pas leurs ambassades dy mettre leur argent pour financer certaines activités

 

Un Fonds fiduciaire pour la RCA, destinée à permettre une meilleure intervention des partenaires dans la reconstruction du pays, a été mis sur pied sous linstigation de lUnion européenne, a annoncé la ministre du Plan, de lEconomie et de la coopération internationale. Selon Florence Limbio qui faisait à Bangui le compte-rendu dun périple qui la conduit successivement à Libreville au Gabon et Brazzaville au Congo, ce fonds «va permettre à tous les pays qui veulent intervenir en RCA et nont pas leurs ambassades à Bangui quils peuvent y mettre leur argent pour financer certaines activités».

 


© autres médias
La ministre du Plan, de lEconomie et de la coopération internationale, Mme Florence Limbio
«L'Union Européenne (UE) a déjà mis pour sa part 39 millions deuros. Il y a la France, les Etats-Unis dAmérique et lAllemagne qui veulent aussi intervenir dans ce fonds fiduciaire », a souligné le ministre avant dinsister sur le fait quil permet de mobiliser au maximum de ressources auprès des pays qui sont à lécoute de la RCA et qui connaissent bien les difficultés auxquelles ce pays est confronté.

A Brazzaville, quatre conventions de financement ont été signées dont trois concernent les études de faisabilité. «La première étude a trait à la mise aux normes internationale de laéroport Bangui Mpoko dont le montant est 3 milliards de francs cfa et les trois autres projets de financement concernent létude de faisabilité pour la construction du chemin de fer entre Bangui et Bélabo au Cameroun, la centrale hydroélectrique de Dimolé dans louest de la RCA et enfin le plan de développement de la potabilisation de leau », a explicité Mme Limbio.

En ce qui concerne la mise aux normes internationales de laéroport Bangui Mpoko, en plus du financement de la BDEAC à hauteur de 3 milliards, elle a souligné que l'Agence Française de Développement (AFD) a mis à la disposition de la RCA 2 milliards ce qui donne un montant total de 5 milliards de francs cfa pour la construction de la clôture de laéroport». «Si on met la clôture il y aura plus de la sécurité et avec larrivée des casques bleus il y aura plus de disponibilité, plus despace sécurisé pour latterrissage de leurs avions », a-t-elle souligné. Dans tout projet il y a la contrepartie nationale, a rappelé la ministre avant de souligner : «l'Etat doit verser deux cents millions de francs cfa pour permettre le déguerpissement des déplacés internes du site de Camp Mpoko afin daménager le site avant quon finalise la clôture ».

 



Commentaire


Retour en haut