Archive

Bangui: des Anti Balaka continuent à rançonner la population

Des barrières illégales ont été érigées par des Anti-Balaka au marché Tournant, près de l’aéroport de Bangui M’Poko

 

Selon Emotion-Brice Namsio, porte-parole des Anti Balaka, ces éléments n’ont aucun droit d’ériger des barrières, ni de demander de l’argent aux habitants. « Les forces de l’ordre et de maintien de paix ont commencé leurs activités. C’est à eux de mener des activités de contrôle dans les arrondissements de la ville de Bangui», a-t-il martelé. Pourtant ses hommes exigent toujours aux passants le versement d’une somme d’argent dont le montant varie d’une personne à une autre.

 


© autres médias
image d'illustration
Il a par ailleurs ajouté qu’ils ont déjà envoyé un des éléments des Anti-Balaka à la gendarmerie pour des cas similaires. «Nous allons descendre sur les lieux indiqués pour vérifier. L’argent qu’ils rançonnent des habitants est versé dans quel trésor et qu’est-ce qu’ils font de cet argent ?», s’est-il interrogé avant de promettre une descente vers les lieux où ces actes ont été signalés.

Quant à une autorité locale habitant près de l’aéroport, elle affirme avoir été elle-même victime de ces extorsions de la part des Anti Balaka. «Je ne peux plus me déplacer avec mon véhicule, parce qu’à tout moment, il faut que je verse 1000 francs aller et retour aux Anti Balaka sur la barrière à Combattant. C’est ennuyant et c’est des dépenses qui s’effectuent dans le vide», a-t-elle déploré.

La même source témoigne que d’autres éléments des Anti-Balaka installent des barrières la nuit dans certains quartiers et les démantèlent tôt le matin, a-t-il signalé. Des cas des installations des barrières illégales par les Anti Balaka, ont été signalés dans plusieurs régions de Centrafrique.

 



Commentaire


Retour en haut