Archive

La France favorable au retour de la RCA dans le Processus de Kimberley

Líambassadeur de France à Bangui, Charles Malinas, a déclaré, mercredi que son pays était favorable à un retour de la République centrafricaine dans le Processus de Kimberley

 

Líambassadeur de France à Bangui, Charles Malinas, a déclaré, mercredi dans la capitale centrafricaine, que son pays était favorable à un retour de la République centrafricaine dans le Processus de Kimberley, une mesure qui, selon le diplomate, devrait permettre aux Centrafricains de jouir du Ďícommerce légalíí de leurs Ďíressources naturellesíí.

''La France est aux cotés de la RCA pour faire en sorte que le commerce légal des ressources naturelles, de l'or, de diamant et des matières précieuses puisse reprendre'', a notamment dit l'ambassadeur de France, au sortir d'une rencontre avec le ministre des Mines et de l'Hydraulique, Olivier Malibangar.


 


© Droits réservés
La participation de la RCA à la réunion des pays membres du processus de Kimberley à Shangai en Chine au mois de juin prochain, la suspension de la RCA dans le Processus de Kimberley et le commerce légal des ressources minières ont été au centre des entretiens entre les deux hommes.

A la question de savoir si la mesure prise contre Bangui est Ď'une sanction'', Charles Malinas a simplement déclaré : Ď'c'est une décision prise par le processus à la suite des évènements du 24 mars''.

A en croire le diplomate français, la reprise du commerce légal des ressources minières centrafricaines fera de sorte que la RCA et les Centrafricains pourront jouir du produit de ces ressources.

''C'est une bonne nouvelle de voir la France aux cotés de la RCA pour plaider sa cause auprès du processus de Kimberley. La France a promis d'aider le RCA à sortir la tête de l'eau'', s'est félicité le membre du gouvernement.


Commentaire


Retour en haut