Archive

RCA : un ministère cambriolé

Une dizaine díordinateurs de bureaux dont celui du ministre, ont été emportés au ministère centrafricain de la communication et de la réconciliation nationale

 

Une dizaine díordinateurs de bureaux dont celui du ministre, ont été emportés au ministère centrafricain de la communication et de la réconciliation nationale à la suite díun cambriolage.

Les agents du ministère ont découvert la désagréable surprise lorsquíils sont arrivés à leur lieu de travail lundi matin.

Le cambriolage a été perpétré dans la nuit de dimanche à lundi.

Les bureaux fermés à clefs la veille ont été ouverts de force par des inconnus avant eux et plusieurs matériels de travail ont disparu.

 


© Droits réservés
Antoinette Montaigne, ministre de la Communication et de la Réconciliation
Le bureau du ministre a été également visité.

"Outre son ordinateur et un écran-plasma emporté, des armoires dans le bureau ont été ouvert et des documents qui síy trouvaient, jetés par terre", a déclaré le directeur de cabinet Jean Gabin Zalaouane à la BBC; il était le premier sur les lieux.

Les mystérieux visiteurs níauraient pas eu beaucoup de peine à commettre leur forfait parce que líimmeuble a toujours été sans agents de sécurité.

Le siège du ministère de la communication et de la réconciliation se trouve juste en face du bâtiment de la radio nationale, où la sécurité est assurée par des soldats burundais de la force de la Misca.

Pour le premier ministre centrafricain André Nzapayeke arrivé sur place, il síagit ni plus ni moins díun sabotage des actions du gouvernement.

Avant le ministère en charge de la communication, deux autres départements ministériels avaient déjà subi le même sort.


Commentaire


Retour en haut