Archive

De jeunes musulmans tués et mutilés en Centrafrique

Au moins trois jeunes musulmans ont été tués et mutilés dimanche par une milice chrétienne en République centrafricaine alors qu'ils se rendaient à un match de football

 

Au moins trois jeunes musulmans ont été tués et mutilés dimanche par une milice chrétienne en République centrafricaine alors qu'ils se rendaient à un match de football organisé pour inviter les deux communautés religieuses à la réconciliation, a-t-on appris auprès des organisateurs de l'événement.

Les corps des jeunes garçons, originaires du quartier musulman PK5 de Bangui, ont été transportés dans une mosquée de la capitale. Leurs agresseurs leur ont retiré le coeur et les organes génitaux. Des jeunes du quartier ont bloqué la rue principale du quartier pour manifester leur colère.

Sébastien Wenezoui, un coordinateur des milices chrétiennes anti-balaka, a condamné ces attaques et déclaré que dix jeunes au total avaient été enlevés par une faction du quartier Boy-Rabe. "Nous ne savons pas où sont les autres", a déclaré Wenezoui. "Nous condamnons fermement ces actes."

 


© Droits réservés

"Alors que nous oeuvrons actuellement pour la paix, d'autres continuent à tuer", a-t-il dit.

Lazare Djader, président du Collectif Urgence 236, une association travaillant à la réconciliation entre communautés, a déclaré que des mois de travail avaient été anéantis par cette attaque.

"J'essaie de calmer tout le monde mais ils sont tous très en colère pour l'instant", a déclaré ce militant, ajoutant que le corps d'un jeune non musulman avait également été découvert.

Plus d'un an après le coup d'Etat de la Séléka, puis son départ du pouvoir en janvier, les violences confessionnelles restent quotidiennes en Centrafrique malgré la présence des 6.000 hommes de la Misca et des 2.000 soldats français de l'opération Sangaris.


Commentaire


Retour en haut