Archive

Le bulletin unique en usage pour le scrutin du 23 Janvier 2011

Environs 2, 2 millions d'exemplaires sont disponibles et seront distribués par la commission électorale indépendante

 

Pour la deuxième fois consécutive, les électeurs centrafricains vont utiliser un bulletin unique pour élire le président de la République et les députés à l'Assemblée nationale. Ce bulletin, dont environ 2, 2 millions d'exemplaires ont été livrés à la CEI le 4 janvier dernier, est une bande de papier glacé de 51, 5 cm de long sur 20 cm de large. Plié en quatre, ses dimensions sont ramenées à 20 cm sur 10, permettant un passage aisé par la fente de l'urne. Il offre suffisamment d'espace pour disposer les numéros d'ordre, noms et logos d'une quinzaine de candidats ainsi que des cases destinées à être cochées par l'électeur. Une fois dans l'isoloir, ce dernier peut donc cocher, à l'aide d'un cachet, la case correspondant au candidat de son choix, avant de revenir glisser son bulletin dans l'urne.

 


© jde
Spécimen du bulletin unique prévu pour le scrutin
Le vote de cette année est facilité par le nombre relativement réduit de candidats à la présidentielle, à savoir 5 (contre 11 en 2005), ce qui a permis de disposer sur le bulletin des photos suffisamment éloquentes des candidats. La multiplicité des bulletins de vote appartient désormais à líhistoire. Adopté par l'Assemblée nationale en 1999, le choix du bulletin unique pour mettre un terme à la multiplicité des bulletins de vote a été entériné par le Conseil national de transition (CNT, parlement de transition) mis en place après le coup de force qui porta le général François Bozizé au pouvoir, le 15 mars 2003. L'argument qui avait prévalu lors des débats était que ce bulletin était plus économique et, surtout, plus adapté au profil de l'électorat centrafricain dont une bonne frange est analphabète.

Certains électeurs banguissois ont conforté cet argument par leurs réponses. Líidentification des candidats sur le bulletin unique se fera sans encombre parce que «chaque candidat se trouve au côté de son emblème». Le bulletin unique libère la femme de la pression du mari, qui était tenté, autrefois, de chercher à vérifier le vote de son épouse. Désormais, cette pratique níest plus possible.

 



Commentaire


Retour en haut