Archive

Allemagne: un million díeuros pour les réfugiés centrafricains en RDC

Cette somme servira à améliorer les conditions de vie des personnes souffrant de la faim et de la violence dans les deux pays

 

Les réfugiés centrafricains en République démocratique du Congo peuvent pousser un ouf de soulagement pour le volet alimentaire. Ceci grâce au soutien que vient díoctroyer la République Fédérale díAllemagne au Programme alimentaire mondial. Le pays díAngela Merkel soutient le PAM avec 1,5 millions díeuros pour les réfugiés de la République centrafricaine en République démocratique du Congo. Ce sont là les propos du ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, le Dr Gerd Müller, lors de son récent séjour de 48 heures en République centrafricaine. La République fédérale díAllemagne met ainsi à la disposition de la République centrafricaine Ä 8,5 millions pour líaider à améliorer les conditions de vie des personnes souffrant de la faim et de la violence dans le pays.

 


© alliance / landov
Image d'illustration
Díaprès le ministre Müller: «Les représentants des organisations internationales apportent une énorme contribution, vue la situation dangereuse et désastreuse en République centrafricaine». Et de souligner, la population centrafricaine a besoin díun soutien coordonné. «Le voyage commun avec mon collègue français, le commissaire européen Piebalgs et le président de líOCDE-DAC est donc un signal important. Nous ne voulons pas accepter la famine et des tueries en plein milieu de líAfrique», a soutenu le ministre allemand de la Coopération.

Il est important de rappeler que la crise politique en République centrafricaine a causé plusieurs déplacements de la population vers les pays voisins. En RDC, cette population qui a trouvé refuge dans la province de líEquateur et en Province Orientale est démunie. Elle a besoin díune assistance humanitaire importante. Ce geste de líAllemagne et des autres partenaires vient soulager tant soit peu la misère de ces réfugiés centrafricains en RDC dont le nombre dépasse 5 000 depuis le début de la crise.

 



Commentaire


Retour en haut