Archive

Les violences continuent de secouer la Tunisie

Pour les touristes «Séjours suspendus jusqu'à nouvel ordre»

 

En Tunisie, au lendemain du départ de l'ex-président Ben Ali, réfugié en Arabie saoudite, les nouveaux dirigeants tentent de reprendre le contrôle de la situation, tandis que les habitants s'organisent en comité de défense pour éviter les pillages. Les consultations sur les réformes politiques à mener ont démarré samedi. Des élections devront être organisées dans les deux mois. Plusieurs témoignages ont attribué les pillages et exactions de ces derniers jours, notamment à Tunis et sa banlieue, à des membres de l'appareil sécuritaire liés à Ben Ali et cherchant à créer le chaos pour favoriser son retour. Face aux violences qui secouent la Tunisie désormais débarrassée de Ben Ali, les voyagistes français et européens ont décidé le rapatriement massif de leurs clients encore bloqués sur l'autre rive de la Méditerranée.

 


© google-images.fr
Une carte de la Tunisie
Les touristes français "presque tous" rapatriés ce lundi 17 janvier
Surpris par les violences qui agitent encore l'Etat maghrébin malgré la déchéance de son président vendredi, les quelques 8000 touristes français ont commencé à être rapatriés ce week-end. Avec la réouverture de l'espace aérien tunisien samedi, certains sont déjà arrivés à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Le Syndicat national des agences de voyage (SNAV) assure que la quasi-totalité des touristes auront été rapatriés dès lundi. «L'objectif est de ramener de façon anticipé ceux qui avaient prévu de séjourner au-delà de ce week-end», précisent les services de communication du syndicat. «Une douzaine de vols supplémentaires» ont été spécialement mobilisés par les tour-opérateurs afin de ramener les vacanciers, toujours selon le SNAV.

«Séjours suspendus jusqu'à nouvel ordre»
D'autres voyagistes européens ont décidé de voler au secours de leurs clients, à l'instar du britannique Thomas Cook. Dès samedi, le tour-opérateur a commencé l'évacuation de quelques 1.800 touristes britanniques et irlandais et de 2.000 allemands. Les 600 clients français de Thomas Cook France seront ramenés dans l'hexagone ce week-end selon le voyagiste. L'agence allemande TUI a également annoncé la mise en úuvre le jour même du rapatriement de ses quelques 1.000 clients sur place. Le SNAV a par ailleurs recommandé à ses adhérents de suspendre tous les séjours vers la Tunisie «jusqu'à nouvel ordre». TUI fera de même jusqu'au 24 janvier tandis que Thomas Cook a suspendu ses départs jusqu'à lundi inclus, «dans un premier temps». En parallèle, les agences de voyage françaises et européennes ont activé des cellules de crise afin de différer ou remplacer les voyages programmés en Tunisie, sans frais pour les clients.

 



Commentaire


Retour en haut