Archive

Trop c’est trop: tous pour le peuple, Rien que pour le peuple centrafricain!

Je pousse ce cri de détresse au nom du peuple centrafricain abandonné à lui-même, massacré par les mercenaires, des bandits, des criminels de tout genre et des forces étrangères sur son propre sol

 

J’ai un sentiment d’amertume pour les enfants du Feu Président Barthélémy BOGANDA qui a accepté de donner sa vie pour sa patrie. Pays de BOKASSA qui en son temps protégeait jalousement son peuple, étant un visionnaire il avait créé l’école militaire des enfants de troupe dans le but de former une armée de métiers et des officiers capable de protéger le peuple et la patrie en cas de besoins. Ces incapables politiques qui ont conduits notre pays pendant ces 30 dernières années dans des dérives, pour des intérêts égoïstes par le népotisme et la régionalisation qui finalement nous amènent à ce résultat de guerre civile et du chaos total.

 


© Reuters
Un combattant anti balaka
Dieu des armées, toi qui est le seul défenseur des faibles, des petits, des veuves et des orphelins, tu avais permis au petit David de vaincre le monstre Goliath qui se croyait plus fort et faisait peur a tout le pays, donne cette force à notre armée pour protéger son peuple meurtrie en ce jour. Ce peuple incapable de se défendre face à toutes ces organisations des malfaiteurs criminels envahissants notre pays. Etend ta main Dieu des armées sur chacun de mes frères de la Force armée Centrafricaine (FACA) qui se retrouve aujourd’hui dans une position de faiblesse sans armes pour défendre son peuple, son territoire et sa patrie, tous cela dans l’intérêt des ses calculateurs politiciens et envahisseurs.

Peuple Centrafricains, nous avons des braves soldats, sous-officiers et officiers, comme le Général Dolle Waye, Lengbe, Tjimangoa, Ngaïfei, Komgbo, Kokate qui ont été formés à l’école militaire des enfants de troupe et dans des grandes écoles internationales. Des braves Officiers et sous officiers sont à travers le monde en errance alors que leur formation a été payée par l’Etat Centrafricain pour servir la République et la sécurité de son peuple, protéger le territoire et sa patrie.

Mon Général, Ministre de la défense Tjimangoa, faites appel à vos frères d’armes dans le seul esprit patriotique et entre frères d’armes il n’y a pas de place à la vengeance. Demandez à chacun d’eux de vous rejoindre très rapidement afin de voler au secours de nos compatriotes qui se font tuer comme des chiens dans les rues à travers le pays, et de nous redonner notre dignité d’un Etat souverain.

J’affirme aujourd’hui qu’il n’y a que les Forces Armées Centrafricaine (FACA) qui pourront ramener la paix dans notre pays car ils ont un devoir: protéger le peuple. Je ne suis pas convaincu que les forces internationales qui sont sur place sous différentes appellations, (MISCA, SANGARIS et autres), pourrons ramener la paix si ce n’est venir abuser de nos sœurs à cause de leur pouvoir d’achat dans un pays fragilisé par les violences. Ils ne souhaitent pas la fin de leur mission et se confortent dans cette situation d’affrontement intercommunautaire qui leur permet de rester plus longtemps. Plus ils resteront plus ils gonfleront leur compte en banque. Ne nous trompons pas il n’y pas d’hommes politique en Centrafrique, il n’y a que des politicards de restauration. Ne vous fiez pas aux discours politico-intellectuel à dormir debout, car aucun de ces hommes ne va donner sa vie pour le peuple centrafricain ni pour notre patrie, alors qu’ils sont à l’origine de ses échecs politique qui à amener la République Centrafricaine dans cette situation, et comme ils ont les soutiens de leurs parrains de l’extérieur, ils ne sont pas inquiétés de leurs crimes, ni de leur sorts.

Ils devraient savoir une chose ; il y a la justice de Dieu à laquelle nul ne peut échapper. Nous avons connu des hommes plus forts qui ont influencé ce monde, ils sont où aujourd’hui? L’avenir nous le dira ; Qui vivra verra.

Chers Compatriotes nous devons manifester pacifiquement pour demander le retour de nos forces armées Centrafricaines, leurs réhabilitations et leurs réarmements, retrouvant leurs rôles d’une force nationale avec les moyens de protéger leurs compatriotes, leur territoire et leur patrie. Recruter et former la jeunesse et restructurer l’armée Centrafricaine pour la défense et la sécurité nationale et qu’ils soient tous basés au camp de Bouar, de Berengo et autres.

Nous vivons dans un pays sans loi ni foi, chacun pour soi, Dieu pour tous, un pays sans justice, ni sécurité, ni vision et plus grave sans leaders. Les gens se protègent tant bien que mal avec les moyens de bord, alors où va-t-on? le peuple centrafricain doit se lever pour réitérer sa confiance totale a son armée nationale, pour une paix, afin de nous amener aux élections libres et transparentes qui seront pour le peuple un moyen d’exprimer sa colère en vers nos hommes politiques responsables de ce que nous vivons aujourd’hui.

Dieu vous protège peuple Centrafricain, armée Centrafricaine, qu’il vient essuyer vos larmes et répond à vos besoins quotidiens ; après la pluie viendra le beau temps.

Dieu des orphelins, des veuves, des abandonnés, des faibles, des armées, de justice et de paix
Je te fais totalement confiance pour mon pays et ce peuple meurtrie. AMEN ! AMEN !

 



Commentaire


Retour en haut