Archive

le Tchad quitte la Force internationale africaine en RCA

Le communiqué annonçant la décision du retrait des Tchadiens des effectifs de la MISCA a été signé par le ministre des affaires étrangères et de líintégration africaine, Moussa Faki Mahamat

 

Cette décision selon le communiqué est motivée par les campagnes d'intoxication faites sur le Tchad et les exactions faites à ses ressortissants, malgré les efforts qu'il déploie pour la résolution de cette crise centrafricaine. «Cíest une bonne nouvelle et cette décision est louable. Les Tchadiens sont en RCA pour aider le pays à retrouver la paix et non pour faire du mal. Non seulement, nos compatriotes sont victimes au quotidien, mais les anti-balaka attaquent nos forces», confie un homme politique de la majorité joint au téléphone dès líannonce de cette décision. Cette nouvelle est tombée à la surprise générale et a très vite fait líobjet des débats dans le milieu politique et la société civile. Chacun commentant à sa manière.

 


© binuca.unmissions.org
Les soldats de la misca Tchad lors de leur prise de fonction le 19 décembre 2013 à Bangui
Si díaucuns apprécient et saluent le courage du Tchad de se retirer de cette mission, díautres ne partagent pas cette décision. Un député du parti au pouvoir affirme: «Nous ne devons pas prendre cette décision. Il y a de nombreux tchadiens qui ne peuvent pas sortir de la Centrafrique. Nous devons nous battre pour ramener la paix dans ce pays que de nous retirer». Un point de vu que certains personnes ne partagent pas également. Nombreux sont ceux qui craignent le pire pour la Centrafrique avec ce retrait du Tchad de la MISCA. «Le Tchad a libéré le Mali. Aujourdíhui les maliens vivent en paix bien quíil y ait quelques difficultés. Nous sommes à Bangui pour le même travail et cíest en ce moment quíon nous tance et les tchadiens sont menacés au quotidien. Il faut que nos forces de líordre reviennent au pays», indique un haut cadre au ministère de la sécurité publique.

 



Commentaire


Retour en haut