Archive

Lancement díune vaste campagne de vaccination en Centrafrique

Jusquíau 1er avril 2014, tous les antigènes du Programme élargi de vaccination (PEV) de routine seront administrés aux enfants de zéro à 23 mois

 

La ministre centrafricaine de la Justice, Isabelle Gaudeuille, a procédé ce vendredi au lancement des activités díune semaine de campagne de vaccination intensifiée en Centrafrique organisée par le ministère de la Santé avec líappui de líUnicef, de GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination) et de líOMS. Au cours de cette campagne, tous les antigènes du Programme élargi de vaccination (PEV) de routine seront administrés aux enfants de zéro à 23 mois et une dose de vaccin anti tétanique (VAT) aux femmes enceintes.

 


© un.org
Image d'illustration
Le représentant de líOrganisation mondiale de la Santé (OMS) Dr Mamadou Koné, a exhorté la population à participer massivement à la campagne de vaccination en amenant les enfants dans les sites dédiés afin de les protéger contre les huit maladies les plus mortelles et handicapantes en Centrafrique, ajoutant que « la vaccination constitue un droit pour líenfant et un devoir pour les parents ». « La présente campagne offre une opportunité à tous les enfants díêtre protégés contre la poliomyélite, la rougeole, la tuberculose, la diphtérie, la coqueluche, la pneumonie, le tétanos et les méningites haemophilus influenza», a-t-il dit. « La protection et la défense des droits de líenfant est notre souci quotidien », a déclaré de son côté la chargée de programme de líUnicef Judith Leveillée, réitérant « les efforts fournis par líUnicef et les autres partenaires pour que tout enfant puisse bénéficier de toutes les doses de vaccins quíil doit recevoir avant son premier anniversaire ».

Elle a par ailleurs déploré le fait que la crise qui perdure depuis 2012 ait annihilé les efforts déployés par le gouvernement pour líexpansion du PEV. « Cíest pourquoi je fais le plaidoyer auprès de vous et de toutes les parties prenantes quíune trêve entre les belligérants soit observée pendant ces jours», a-t-elle souhaité. « Il síagit pour le gouvernement de rattraper les plus de 128 mille enfants de zéro à 24 mois qui ne sont pas vaccinés ou incomplètement vaccinés entre 2012 et 2014 », a indiqué Isabelle Gaudeuille expliquant le bien-fondé de cette campagne. Elle a invité au passage les populations à faire vacciner leurs enfants faisant remarquer que « nul nía intérêt à voir son enfant mourir des maladies pour lesquelles les vaccins existent. Ces vaccins étant administrés gratuitement dans des centres de santé, je demande à toutes les populations díen profiter ». La campagne de vaccination prendra fin le 1er avril prochain.

 



Commentaire


Retour en haut