Archive

Crise: l'envoyé spécial de l'OCI est à Bangui

Cheikh Tidiane Gadio envisage mettre tout en úuvre pour relancer le dialogue entre musulmans et chrétiens

 

Líenvoyé spécial de líOrganisation de la conférence islamique à la RCA, Cheikh Tidiane Gadio, a entamé depuis dimanche, 16 mars 2014, une tournée en Afrique centrale qui le conduira à Bangui, en vue de relancer le dialogue entre musulmans et chrétiens «pour sauver la Centrafrique». Dans un entretien à l'agence Anadolu, Cheikh Tidiane Gadio a précisé qu'il entend aller à la rencontre de «tous les acteurs locaux et régionaux concernés par le conflit centrafricain». Une mission qui a suscité, selon l'ancien ministre des affaires étrangères sénégalais, «l'espoir» de tous les protagonistes.

 


© autre médias
Dr. Cheikh Tidiane Gadio, envoyé spécial de l'OCI
«Jíai eu la chance díêtre appelé par tous les leaders et tous les grands acteurs du conflit. Ils me connaissaient déjà. Il y a eu une réaction internationale favorable. Les pays de Communauté des Etats díAfrique centrale sont très heureux que líOCI apporte ses capacités pour sauver la Centrafrique», a expliqué Cheikh Tidiane Gadio à Anadolu. Le représentant de l'OCI entend, dans le cadre de cette mission, «aider les musulmans, les chrétiens et les autres communautés spirituelles à se retrouver pour sauver leur pays.» «Tant que le dialogue politique níest pas renoué entre les différents acteurs de la vie politique centrafricaine. Tant que la médiation entre les communautés níaura pas réussi les problèmes sécuritaires vont demeurer», a ajouté Dr. Gadio.

Les pays de l'Afrique centrale sont très heureux que líOCI apporte ses capacités pour sauver la RCA.
Cheikh Tidiane Gadio


Cheikh Tidiane Gadio fut ministre des Affaires étrangères du Sénégal de 2000 à 2009. Candidat malheureux à líélection présidentielle de 2012 au Sénégal, il est actuellement le président de líInstitut pour les stratégies panafricaines, un groupe de réflexion indépendant basé à Dakar qui regroupe díéminents intellectuels du continent.

 



Commentaire


Retour en haut