Archive

Centrafrique: un collaborateur du CICR tué à Ndélé

Ce décès violent s'est produit, le samedi 08 mars, à la suite de violences survenues dans cette ville du Nord du pays

 


© autre médias
Des hommes en armes ont pénétré dans la Mission catholique, où logeaient quatre collaborateurs nationaux du CICR. L'un d'entre eux a été tué, tandis que les trois autres sont sains et saufs. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se dit profondément choqué par la mort de ce collaborateur, tué à Ndélé, dans le nord de la République centrafricaine. «Nous sommes révoltés par la mort tragique de notre collègue. C'est inacceptable», déclare Georgios Georgantas, chef de la délégation du CICR en République centrafricaine. «Nous lançons un appel à tous les hommes armés afin qu'ils respectent toutes les personnes travaillant pour le CICR et pour le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi que tous les humanitaires présents sur le terrain.» «Nous appelons aussi toutes les parties au conflit à respecter les règles de base du droit international humanitaire afin que ceux qui s'emploient à venir en aide à la population civile puissent faire leur travail», ajoute M. Georgantas.

Cet incident intervient alors que la situation sécuritaire se détériore en République centrafricaine. L'insécurité rampante causée par le conflit et la montée de la criminalité exacerbent une situation humanitaire désastreuse pour des centaines de milliers de personnes.

 

 



Commentaire


Retour en haut