Archive

Centrafrique: Martin Ziguélé dans les starting-blocks

Il n'a pas encore officialisé sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Centrafrique mais y pense très fort

 


© jeuneafrique.com
Martin Ziguélé
Martin Ziguélé, président de l'Alliance des forces démocratiques pour la transition (AFDT, plateforme regroupant les partis de l'ancienne coalition de l'opposition démocratique), s'active et multiplie les déplacements. Ancien Premier ministre d'Ange-Félix Patassé et candidat officieux à la prochaine élection présidentielle en Centrafrique, Martin Ziguélé (photo) se prépare activement. Ses équipes de l'Alliance des forces démocratiques pour la transition (AFDT), plateforme regroupant les partis de l'ancienne coalition de l'opposition démocratique dont il est le président depuis le mois de janvier, ont rédigé une première version de son programme.

Après avoir assisté, du 13 au 15 février, au forum de Bamako, où il a notamment croisé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, il s'est envolé pour Paris, où il séjourne depuis le 17 février. Il y a été reçu par Jean-Christophe Belliard, directeur Afrique au ministère des Affaires étrangères, et par Cédric Lewandowski, le directeur de cabinet de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Il devrait l'être prochainement par Thomas Mélonio, l'adjoint d'Hélène Le Gal, la conseillère Afrique de François Hollande. Son parti, le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), étant membre de l'Internationale socialiste, Ziguélé a aussi profité de son séjour parisien pour s'entretenir avec Harlem Désir, le premier secrétaire du Parti socialiste.

 

 



Commentaire


Retour en haut