Archive

La plate-forme des religieux se déplace pour les Etats-Unis

Il síagit des actions de grande envergure axées sur la paix et le plaidoyer en faveur de la République Centrafricaine

 

La plateforme des leaders religieux, au-devant de la scène, depuis le début de la crise centrafricaine a repris ses actions de terrain. Cíest ainsi que Líarchevêque de Bangui, Mgr. Dieudonné Nzapalaïnga et líImam de Bangui, Kobine Layama ont pris le chemin de líOuham et Ouham Pendé, le pasteur Grékoyamé arrive en líArabie Saoudite. Les trois leaders religieux se rencontreront cette fin de semaine aux Etats-Unis. Il síagit des actions de grande envergure axées sur la paix et le plaidoyer en faveur de la République Centrafricaine.

Artisans de paix
La plate-forme est entrain díachever une mission de quatre jours dans les deux provinces septentrionales pour sensibiliser la population sur la nécessité de la paix. Líéquipe conduite par Mgr Dieudonné Nzapalïnga et líImam Kobine Layama a sillonné les villes de Bossangoa et de Bozoum pour délivrer des messages de paix et de réconciliation en faveur des populations qui continuent de traverser des moments difficiles caractérisés par líexistence de tension réelle entre les deux communautés. Avant le début de cette mission, líarchevêque de Bangui et líImam se sont rendus lundi 03 mars dans la ville de Bangassou toujours pour prôner la paix et la réconciliation entre les communautés.

 


© journaldebangui.com
Mgr Dieudonné Nzapalaïnga (d) líImam de Bangui, Kobine Layama (milieu) et le révérend pasteur Nicolas Grékoyamé (g)
Le révérend pasteur Nicolas Grékoyamé quand à lui a préparé son voyage en Arabie Saoudite afin de faire un plaidoyer en faveur de la Centrafrique. Ce déplacement síinscrit dans le cadre des actions de plaidoyer que les trois leaders religieux font afin díattirer et de maintenir líattention de la communauté internationale sur la crise qui prévaut en République Centrafricaine. Cette crise a besoin díêtre portée à la connaissance de líopinion internationale qui nía pas une lecture assez claire et correcte de la situation réelle sur le terrain. Cíest ce qui, le plus souvent, favorise et facilite les contrevérités sur la situation centrafricaine. Díoù la nécessité de mener des plaidoyers auprès des partenaires afin de leur permettre díintervenir de manière efficace. De telles démarches permettent de maintenir líattention de la communauté internationale sur la crise centrafricaine car, aujourdíhui, avec le déclenchement de plusieurs foyers de tension à travers le monde, il y a risque que celle de la République Centrafricaine tombe dans les oubliettes.

Díici samedi, 08 mars Mgr Dieudonné Nzapalaïnga et líImam de Bangui, Kobine Layama prendront le vol pour les Etats-Unis où ils seront rejoints par le pasteur Nicolas Grékoyame. Ces trois personnalités religieuses voudraient plaider la cause centrafricaine auprès des décideurs américains comme ils líavaient fait en Europe. Selon les informations disponibles, des rencontres avec des parlementaires, sénateurs et autres grands décideurs sont au programme. Il síagit díattirer líattention du continent américain et de susciter sa réaction, mais aussi lever les barrières au financement de líintervention des troupes onusiennes en Centrafrique. Ces plaidoyers des leaders religieux interviennent à un moment où líidée de remplacement de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (Misca) par une opération de maintien de la paix sous mandat onusien se fait de plus en plus pressante.

 



Commentaire


Retour en haut