Archive

L’ONU veut déployer près de 12 000 Casques bleus en Centrafrique

Le secrétaire général de l’ONU a précisé que leur mandat serait centré sur «la protection des civils»

 

Ban Ki-moon s’est prononcé lundi en faveur du déploiement en Centrafrique de 10 000 soldats et 1820 policiers. Le secrétaire général de l’ONU a précisé que leur mandat serait centré sur «la protection des civils», afin de rétablir l’ordre et la sécurité. La décision finale devrait être prise par le Conseil de sécurité d’ici la fin du mois de mars 2014.

 


© rfi.fr
Des casques bleus zambiens en opération en Afrique
Ce rapport dont l’AFP a eu copie et qui a été transmis aux quinze pays membres du Conseil de sécurité, est la dernière étape avant le vote du Conseil de sécurité sur l’envoi de casques bleus en Centrafrique. «Il n’y a pas de remède miracle en RCA», a dit Ban Ki-moon, qui insiste dans ce rapport sur la nécessité d’une force de l’ONU et qui tente de venir à bout des dernières réticences. Il y a celle de l’Union africaine qui veut que la Misca reste en Centrafrique le plus longtemps possible et celle des Etats-Unis qui rechignent sur le coût d’une telle mission: au moins de 800 millions de dollars par an.

Selon rfi.fr, la France veut une décision avant la fin du mois de mars 2014 pour un transfert d’autorité effectif sur le terrain au mois de septembre. D’ici là, les 6 000 soldats africains de la Misca recevront un soutien financier. Le moment venu, ces mêmes soldats passeront sous uniforme et sous commandement de l’ONU.

 



Commentaire


Retour en haut