Archive

Centrafrique: Les premiers couacs de la campagne

Au second jour du déroulement de la campagne, des insuffisances ont été relevé par le HCC

 

le Haut Conseil de la Conseil de la communication síest en effet réuni ce mardi 11 janvier 2011 pour évaluer le déroulement de la campagne. Après la réunion, un communiqué a été rendu public et dans lequel il est donc fait mention de quelques manquements et insuffisances.

Au niveau de la presse écrite, le HCC fait observer dans ce communiqué que líhebdomadaire Coup díúil Centrafricain dans son numéro 769 a publié sous la rubrique Politique, un article foncièrement propagandiste en vilolation des dispositions relatives à la liberté de communication en RCA et du code de bonne conduite. Au niveau institutionnel, le HCC déplore que Radio centrafrique, juste après líépuisement de la tranche díantenne allouée au candidat Bozizé, a enchaîné en diffusant de la musique de soutien à la candidature de ce dernier rallongerant ainsi le temps díantenne accordé audit candidat. Autre manquement noté. Dans le journal de 20H de la télévision nationale, le présentateur est apparu avec un pins du KNK, dévoilant ainsi son appartenance à ce parti engagé dans la présidentielle. Ceci, souligne le HCC, est une violation des dispositions réglementant la campagne médiatique.

 


© radiondekeluka
Au niveau des candidats, à présent, le HCC relève que dans ses messages, le candidat Martin Ziguélé a fait deux fois usage díune autre langue que les deux langues officielles reconnues par la constitution de la RCA. Fidèle Ngouandjika, représentant du candidat Bozizé, síest exprimé également dans une autre langue non reconnue officiellement. En outre ce dernier nía cessé de citer nommément un des candidats, le traitant de grand menteur et responsable de la gestion calamiteuse de líEtat sous un régime précédent. Enfin, le Haut Conseil de la Communication déplore que certains militants des partis en lice se permettent de déchirer les affiches des autres candidats et partis à travers la ville.Il invite par ailleurs les candidats et les organes de presse, à se conformer aux textes en vigueur, en vue díassurer le bon déroulement de la campagne médiatique dans le respect de la loi.

 



Commentaire


Retour en haut