Archive

Kinshasa: Mme Catherine Samba-Panza répond à l'invitation de l'OIF

La présidente de transition de la Centrafrique, prend part aux travaux du 2è forum mondial des femmes francophones au tour du thème «femme actrice du développement»

 

Mme Catherine Samba-Panza, répondant à líinvitation officielle de líorganisation internationale de la francophonie (OIF), síest envolée à la tête díune forte délégation centrafricaine, pour Kinshasa en Rd Congo, où elle prend part ce 03 mars à líouverture des travaux du 2è forum mondial des femmes francophones au tour du thème «femme actrice du développement» Plus de 500 participants venus des pays francophones vont plancher pendant deux jours sur les modules tels que, Femme et Pouvoir ; Femme et Démocratie et Paix ; enfin Femme et Education. Déjà un accent particulier sera mis sur la déscolarisation précoce et la non-scolarisation des filles, véritables freins au développement.

 


© autre médias
Mme Catherine Samba-Panza
Au nombre des oratrices attendues à ce forum figurent Olive Lembe Kabila, première dame de la RDC, Catherine Samba-Panza, la présidente centrafricaine ainsi que Mary Robinson, líenvoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Région des Grands lacs.
Mary Robinson est arrivée dimanche à Kinshasa pour participer à ce forum. Elle jouera le rôle de modératrice pour le groupe de travail sur les Femmes et la Paix. Les ministres du Genre de la région et Mme Mary Robinson espèrent encourager les organisations féminines et stimuler líaction des femmes visant à appuyer la mise en úuvre de líAccord-Cadre pour la Paix, la Sécurité et la Coopération. Cet accord signé en février 2013 à Addis-Abeba vise à rétablir la paix et la stabilisation dans líest de la RDC et dans toute la région des Grands Lacs. Il a été signé par 13 pays de la région.

En faisant le déplacement de Kinshasa, la chef d'Etat de transition Samba-Panza, a effectué sur place une visite de travail au cours de laquelle elle s'est entretenue avec son homologue congolais Joseph Kabila Kabangué et le gouvernement de la RDC. Leurs entretiens ont porté sur la sécurisation des frontières entre les deux pays pour favoriser la libre circulation des biens et des personnes, l'appui du gouvernement congolais é la République Centrafricaine pour une sortie de crise et le départ des ressortissants congolais de Centrafrique. «Je suis venue ici en République démocratique du Congo d'abord pour exprimer ma gratitude et mes remerciements au peuple frère de la RDC qui est actuellement aux côtés du peuple centrafricain en ce moment difficile de l'histoire de la Centrafrique. Actuellement il y a d'énormes défis à relever en Centrafrique. Et nous tenons à relever ces défis et bien entendu nous saluons la participation de la République démocratique du congo à l'effort de paix et de pacification en république centrafricaine», a affirmé la présidente centrafricaine.

Un bataillon des Forces armées de la République démocratique du Congo et de la Police Nationale Congolaise participe à la mission de la paix en République Centrafricaine dans le cadre de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA). Déjà cinq vols d'évacuation et des traversées ont été organisés pour les ressortissants congolais qui ne peuvent plus rester en Centrafrique. Mais ce n'est pas un mouvement de masse comme pour les autres pays tels que le Tchad a expliqué une source proche de l'ambassade de RD Congo en Centrafrique.

Le premier forum mondial des femmes francophones síest tenu en mars 2013 à Paris à líinitiative de la France. Il a principalement porté sur les violences faites aux femmes dans les conflits armés et les crises politiques.

 



Commentaire


Retour en haut