Archive

Bangui: erreur de la Misca sur líarrestation díun dirigeant du groupe Anti-Balaka

La similitude des patronymes est à líorigine de cette méprise que la MISCA regrette

 

La Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) se réfère à son communiqué de presse du 25 février 2014, par lequel elle síétait félicitée de líarrestation de Patrice-Édouard Ngaissona, coordonnateur auto-proclamé des anti-balaka, avec deux de ses collaborateurs, dans la région frontalière de la Likouala, dans la partie nord de la République du Congo.

 


© tendanceouest.com
Image d'illustration
Après recoupement des informations reçues, il síavère que la personne arrêtée réponde plutôt du nom de Eugène Barret Ngaïkossé, ancien capitaine des Forces armées centrafricaines (FACA) et membre du groupe anti-balaka, avec son frère Claude Ngaïkossé. La similitude des patronymes est à líorigine de cette méprise que la MISCA regrette.

La MISCA réitère sa détermination à neutraliser tous les groupes armés qui s'emploient à saper les efforts de stabilisation en cours en RCA, notamment en commettant des crimes de toutes sortes contre des civils innocents. La Mission, en collaboration avec l'Opération française Sangaris, ne ménagera aucun effort pour consolider les avancées concrètes enregistrées au cours des dernières semaines et contribuer à la restauration durable de la sécurité dans le pays.

 



Commentaire


Retour en haut