Archive

Dernière ligne droite pour les préparatifs du scrutin

Le décret présidentiel fixant la convocation du corps électoral au 23 janvier 2011 doit être respecté

 

Selon Joseph Binguimalé, Président de la Commission électorale indépendante, plus de 2 millions de bulletins de vote sont disponibles à Bangui, aussi bien pour la présidentielle que pour les législatives. Les stocks seront acheminés dans les régions où les bureaux de vote ont été retenus, tandis que les listes díélecteurs seront affichées devant chaque bureau de vote, 48 heures avant le scrutin. Les bulletins commandés par la CEI à Dubaï sont arrivés à bord díun vol spécial et ont été aussitôt réceptionnés par le président de la CEI et ses collaborateurs, en présence díun représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Sur les caissettes, étaient marquées: «Bulletins de vote pour le premier tour de la présidentielle et les bulletins de vote pour les élections législatives». Sur chaque emballage, on peut voir, inscrit, le nombre des bulletins, la préfecture, la sous-préfecture et la circonscription où le matériel sera déployé.

 


© jde
Les ministres Willybiro Sacko et Bozizé avec les responsables de la CEI à líaéroport de Bangui lors de la réception des matériels électoraux
Pour Joseph Binguimalé, Président de la Commission électorale indépendante (CEI): « plus de 2 millions de bulletins sont confectionnés donc il y a ce quíil faut pour aller aux élections et ceux qui sont inscrits, iront voter librement. Ces matériels électoraux sont actuellement entreposés dans le magasin de líaéroport international de Bangui Mpoko. De là, il semble quíun avion est prévu pour effectuer plusieurs voyages en vue de les déposer directement dans les préfectures et dans les sous-préfectures dans un bref délai». A la question de savoir si le premier tour des élections aura lieu à la date du 23 janvier, M. Binguimalé souligne que tout est en place et que les listes électorales seront affichées deux jours avant le scrutin, permettant que tout se déroule comme prévu. Les imprimés destinés à servir comme procès-verbaux des résultats sont déjà à Bangui depuis le 3 janvier.

 


Les urnes togolaises et les bulletins de vote
Il faut cependant relever que l'optimisme du pasteur Binguimalé ne fait pas l'unanimité au sein de la classe politique où des voix s'élèvent pour crier à la violation du code électoral ou au non respect du chronogramme de la CEI. Dans une déclaration rendue publique le 5 janvier, quatre des six candidats à líélection présidentielle menacent de se retirer de la course si trois séries de mesures níétaient pas prises afin de crédibiliser le scrutin. Il síagit de la désignation díune «personnalité centrafricaine neutre» à la tête de la CEI, la réduction des actes díintimidation des électeurs par certains militaires centrafricains, le déploiement díobservateurs internationaux ainsi que le transport des urnes et des procès-verbaux par la Mission de consolidation de la paix (MICOPAX). Pour la majorité présidentielle, le décret présidentiel fixant la convocation du corps électoral au 23 janvier 2011 doit être respecté et les élections auront lieu à cette date.


Commentaire


Retour en haut