Archive

A.G. de la FANAF: Tout est prêt pour le 17 février prochain

Les membres du comité d’organisation de la 38è assemblée générale de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africains (FANAF) ont animé une conférence de presse

 

Le Burkina Faso abritera du 17 au 24 Février prochain, la 38è assemblée générale de la fédération des sociétés d’assurances de droit national (FANAF) et l’information a été donnée par le comité d’organisation présidé par André Bayala. Cette rencontre d’échanges sur les questions de l’assurance en Afrique aura pour thème, «les nouveaux horizons de l’assurance africaine». Avec un tel thème, les sociétés d’assurances d’Afrique réunies autour de la FANAF entendent discuter sur les enjeux d’avenir de l’assurance en Afrique. De nombreux sous-thèmes seront traités au cours de la semaine. Il faut, avec les assureurs, «pousser les assureurs à innover» dira le président du comité d’organisation, André Bayala.

 


© news.aouaga.com
Le comité d’organisation se juge prêt à organiser l’AG de la FANAF
L’évolution du monde ne devra pas se faire sans les sociétés d’assurances. Les TIC étant par exemple des outils de travail, comment les sociétés d’assurances pourront les exploiter pour de meilleurs rendements? La question devra trouver réponse au cours de l’Assemblée générale. André Bayala a en outre expliqué que la problématique de l’actuariat sera débattue ainsi que la question de la prime.

La baisse de la prime en ligne de mire
Pour ce faire, déjà, les assureurs devront travailler à augmenter le taux de pénétration des assureurs afin que cela puisse jouer sur la prime. Pour ce faire, les Etats d’Afrique doivent avoir une culture de l’assurance. Simon Pierre Gouem, vice-président du comité d’organisation, précisera que la volonté de tous est de travailler à une baisse de la prime et cela est encore possible si tant est que l’assurance peut entrer dans la culture de tous. Environ 600 personnes venant d’une quarantaine de pays d’Afrique et d’autres continents sont déjà inscrites pour prendre part au forum et regroupant tous les acteurs de la chaine, y compris des clients.

La tenue d’une telle rencontre a inévitablement un plus pour le pays d’accueil qui verra certains secteurs concernés comme celui du tourisme. Les organisateurs disent avoir le soutien des autorités nationales dans l’organisation de cette rencontre qui se tient à Ouagadougou pour la troisième fois après 1995 et 2005. La FANAF qui fonctionne aujourd’hui avec environ 500 millions de F CFA a d’énormes défis ce d’autant plus que sa notoriété va au-delà des frontières du continent. Un bilan du mandat écoulé sera fait et des perspectives seront dégagées pour les trois années à venir avec un nouveau bureau qui sera élu.

Qu’est-ce que la Fanaf ?
La Fanaf a été fondée en 1976 à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) et son siège est à Dakar (Sénégal). Elle regroupe 164 compagnies d’assurances, de réassurances et de fonds de garantie automobile implantés dans 26 pays africains (Afrique du Sud, Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Guinée Equatoriale, Kenya, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Tchad, Togo, Tunisie). Des membres associés d’Europe et d’Asie font également partie de l’organisation. L’espace économique couvert par la Fanaf compte 182 millions habitants.

 



Commentaire


Retour en haut